Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKirlian Camera › Solaris-the last corridor

Kirlian Camera › Solaris-the last corridor

  • 1995 - Discordia, Disc 027 Ltd - édition limitée (2 cd digipack)

cd1 | 11 titres

  • 1 Enned
  • 2 The eternal
  • 3 Zentropa 1966
  • 4 Krematorium IV
  • 5 Nocturnal afternoon (live)
  • 6 Solaris IV/A
  • 7 Mede sankuo
  • 8 Heaven's corridor (dying culture)
  • 9 The theatre of dreams (Birkenau 1995)
  • 10 Dogs on the staircase
  • 11 Für immer

cd2 | 6 titres

  • 1 Solaris
  • 2 The secret of the third communication
  • 3 Despair (I)
  • 4 Letter to my killer
  • 5 Untitled I
  • 6 Life function critical (1992/93): a) Salone int. dell'automobile di Torino 1967, b) Intensive care unit, c) Memories from agony, d) Flatliners, e) Dead inside (I cannot hear you)

enregistrement

Suono e imagine, Ponte Enza, Italie; produit par Angelo Bergamini

line up

Angelo Bergamini (chant, effets, samplers, synthés, mélodica, programmation, bruitages), Emilia Lo Jacono (chant, claviers, percussions, guitares), Simon Balestrazzi (percussions métalliques, effets), Nancy Appiah (chant, percussions)

remarques

participation de Rudy Ratzinger (Wumpscut) à l'écriture et l'interprétation de 'Heaven's corridor'
cet album existe également en version simple 1 cd

chronique

Styles
electro
Styles personnels
dark electro glacial et dépressif/ expér

Poursuivant dans la continuité de ‘Erinnerung’, Kirlian Camera nous livre ici un album (même un double pour la version limitée) riche et diversifié (trop diront certains), mêlant l’aspect martial et sombre de leurs précédentes productions à un goût toujours plus marqué pour les sonorités et les structures électroniques. Si le thème de la nostalgie caractérisait ‘Erinnerung’, c’est ici le désespoir clinique qui règne. Le disque se divise entre un certain nombre de morceaux empreints d’une tristesse funèbre (‘ Für immer’, ‘The Eternal’, étonnante reprise de Joy Division, encore plus glauque que l’original). D’autres sont plus froids et dansants comme le très bon ‘Solaris IV/A’, axés sur des sons glaciaux et une rythmique binaire, présente également sur le minimaliste et ennuyeux ‘Theatre of dreams’. Notons également certaines compositions à caractère plus expérimental, tantôt ambient (‘Dogs on the staircase’ ou ‘Nocturnal afternoon’), voir carrément novatrice comme ‘Mede Sankuo’ où le chant africain de Nancy Appiah se mêle à des roulements de tambour et des chœurs légèrement symphoniques. A propos de voix justement, on notera que les vocaux féminins sont peu présents sur cet album et qu’il compte pas mal de plages instrumentales. Comme toujours pourtant, Kirlian Camera a le don de dénicher des arrangements simples et minimaux mais d’une grande efficacité, avec de plus une approche et un son très personnels. S’il fallait trouver des défauts à ‘Solaris’, disons que certains pourraient se sentir un peu désarçonnés par cet éclatement d’atmosphères encore plus marqué que sur ‘Erinnerung’ et il est certain que l’aspect expérimental de plusieurs morceaux n’en fait de loin pas l’album le plus accessible du groupe. Ce n’est pas le second cd de l’édition limitée qui démentira cette impression puisqu’il propose une version instrumentale ambient de ‘Solaris’, des titres plus expérimentaux basés sur un travail des sons électroniques (‘Despair’), un très bon spoken word désincarné (‘Letter to my killer’) et des essais électro-new wave, voir presque techno autour de combinaisons binaires. Malgré plusieurs aspects déconcertants à première écoute, ‘Solaris’ exprime une fois de plus l’incroyable talent du groupe pour se glisser dans des styles différents de façon très naturelle, sans que cela sonne incongru, comme si un fil rouge Kirlian Camera unissait spirituellement tous leurs morceaux, ce qui n’a rien de surprenant.

note       Publiée le dimanche 16 mars 2003

partagez 'Solaris-the last corridor' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Solaris-the last corridor"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Solaris-the last corridor".

ajoutez une note sur : "Solaris-the last corridor"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Solaris-the last corridor".

ajoutez un commentaire sur : "Solaris-the last corridor"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Solaris-the last corridor".

Hazincourt › mercredi 4 février 2015 - 12:40  message privé !

Un peut sous estimé ce "Solaris-the last corridor", album conceptuel qui part dans tous les sens oui, mais j'y reviens souvent, il regorge de petites perles glaciales et minimales dont le duo à le secret. L'edition simple n'a pas d'intérêt il faut ce procurer le double pour comprendre et jouir pleinement ce projet ambitieux.

Note donnée au disque :       
julius_manes › samedi 2 juillet 2011 - 07:49  message privé !

Clair que c'est loin d'être le meilleur KC celui-ci. Je l'ai écouté que 2-3 fois et j'ai même pas envie de le ré-écouter... Essaie d'en écouter d'autres (mais pas le dernier single, hein), et ton point de vue sur leur musique remontera probablement...

Xainsleena › vendredi 1 juillet 2011 - 23:29  message privé !

Heaven's corridor est LE titre de l'album. Cette version de dying culture est d'une rare efficacité, le matériau brut était déjà excellent mais KC a fait un beau boulot de remix. Je retiens également Krematorium IV, bien entêtant, robotique, intelligemment martial, une petite bombe. Pour le reste, le pbme est qu'on est souvent à la frontière du mauvais goût, ça sonne un peu expérimental toc (dogs on the staircase), un peu trop grandiloquent (Mede Sankuo), un peu trop techno pompier (the theatre of dreams) ou même carrément mièvre (für immer).

Note donnée au disque :       
juj › mardi 21 février 2006 - 23:34  message privé !
déroutant oui ; je ne pense pas réussir à atteindre un jour l'extase sur ce trop de plages instrumentales minimales et binaires, quoique j'ai rien contre dans le principe, au contraire, mais ... trompé dans mon attente, dans l'idée que je me fais du groupe ? sans doute, au moins en partie ; ça manque de présence humaine quoi, et surtout féminine ; bon, l'ambiance ... cryogénique (kirlian camera, le groupe qui va user une page du dico de synonymes) est tjs là, et la reprise du joy est monstrueuse
Note donnée au disque :       
dr.thodt › mardi 20 avril 2004 - 19:15  message privé !
c'est énorme, une ambiance hallucinante; et le titre "heaven's corridor", avec son sample de Wumpscut...