Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRReverend Bizarre › In the rectory of the Bizarre Reverend

Reverend Bizarre › In the rectory of the Bizarre Reverend

cd | 6 titres

  • 1 Burn in hell !
  • 2 In the rectory of the Bizarre Reverend
  • 3 The hour of death
  • 4 Sodoma sunrise
  • 5 Doomsower
  • 6 Cirith Ungol

enregistrement

Enregistré entre le 18 mars et le 25 juin 2001 au Red House mk I et II.

line up

Magister Albert (chant, basse), Peter Vicar (guitares), Earl of Void (batterie)

remarques

L'édition Spikefarm de 2004 contient un cd bonus d'une durée de 65:50 minutes intitulé "Return to the rectory" et comportant les 8 titres suivants : 1/ The march of the war elephants - 2/ The festival - 3/ The goddess of doom - 4/ Aleister - 5/ For you who walk in the shadows - 6/ Dark sorceress (autumn siege) - 7/ The wrath of the war elephants - 8/ Doom over the world (video)

chronique

Styles
metal
Styles personnels
doom/heavy metal

Pour un premier album, c'est un putain album ! Voici un trio finlandais pour qui la vie n'est pas belle, parce que s'ils l'aimaient, je ne vois pas comment ils pourraient faire un tel CD ! Tout n'est que dégoût, rejet et lourdeur là-dedans. De plus, les titres de ce "In the rectory of the Bizarre Reverend" (en référence au premier album de King Crimson...) sont assez explicites, il n'a pas dû leur arriver que des trucs sympas tout au long de leur existence... L'heure de la vengeance a sonné ! Ils ne sont pas contents et ils le font savoir. A coup de riffs de tueurs et de basse vrombissante (putain quel son !), leur heavy metal est d'une lourdeur et d'une atmosphère absolument démoniaque, doomesque. Les p'tits gars ont beaucoup écouté Black Sabbath dans leur jeunesse (Il suffit de voir la photo centrale du livret étant la copie presque conforme de celle du "Paranoid" des anglais...). Le chant est très profond et typé années 70. On a un peu l'impression que le groupe s'est arrêté à cette décennie tant le son est proche des productions de cette époque tout en étant bien entendu excellent en terme de puissance. Les 6 titres sont tous très inspirés (mention spéciale à "The hour of death"), longs (dépassant en moyenne les 12 minutes...), lents, avec un chant semblable à des incantations rituelles, avec un ton toujours très solennel. Pour achever de la plus belle des manières ce premier album, "Cirith Ungol", durant plus de 20 minutes, est un pur joyaux de doom/heavy. Extrêmement lent et fabuleux de la première à la dernière seconde, sans longueurs, toujours avec des riffs époustoufflants et une lourdeur terrible ! Pour un coup d'essai, c'est un coup de maitre. Ne passez pas à côté, jetez-y une oreille au moins, ça pourrait vous surprendre...

note       Publiée le mardi 11 mars 2003

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

chronique

Styles
metal
metal extrême
doom metal
Styles personnels
heavy doom metal

Je ne reviendrais pas sur l'album "In the rectory of the Bizarre Reverend" à proprement parler, Nicko en a suffisamment vanté les mérites dans sa chronique et je rejoins globalement son avis même si pour ma part je ne qualifierais pas l'album de chef-d'oeuvre, mais je vais plutôt m'attarder sur le descriptif de sa réédition double cd. En effet, moins d'un an après la signature de Reverend Bizarre chez Spikefarm records, voilà que le label nous offre une nouvelle édition de luxe du premier album du groupe, aujourd'hui difficilement trouvable dans son pressage d'origine. Et Spikefarm n'a pas fait les choses à moitié puisque on a carrément droit à un cd supplémentaire répondant au doux nom de "Return to the rectory" et contenant plus d'une heure de pur doom ! Au programme pas moins de 7 titres inédits dont une reprise du groupe Barathrum, ainsi qu'une vidéo filmée avec les moyens du bord dans une pauvre salle de répét perdu au fin fond de la Finlande ! Mais musicalement ce disque bonus est pourtant relativement décevant, un bon nombre de titres étant franchement assez moyens. On y retrouve que trop rarement à mon goût ce groove doomesque et subtil qui fait toute la magie de Reverend Bizarre. Seul l'excellent "The festival" parvient à mon avis à se hisser au niveau des compositions de "In the rectory of the Bizarre Reverend" et de "Harbinger of metal". Attention je n'ai pas dit que les autres morceaux sont mauvais, certains tiennent tout de même bien la route mais on y sent quand même un groupe nettement moins inspiré. Aussi, même si les intentions de Spikefarm sont louables au départ, l'achat de cette nouvelle édition ne s'impose pas si vous possédez déjà le pressage original de l'album. Pour les autres par contre, jetez vous dessus sans tarder, vous ne regretterez pas votre passage in the rectory !

note       Publiée le lundi 27 décembre 2004

partagez 'In the rectory of the Bizarre Reverend' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "In the rectory of the Bizarre Reverend"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "In the rectory of the Bizarre Reverend".

ajoutez une note sur : "In the rectory of the Bizarre Reverend"

Note moyenne :        51 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In the rectory of the Bizarre Reverend".

ajoutez un commentaire sur : "In the rectory of the Bizarre Reverend"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In the rectory of the Bizarre Reverend".

boumbastik › mardi 28 avril 2015 - 17:12  message privé !

Je sais pas ce qui me retient de lui coller 6 boules dans sa tronche. Y'a quelque chose de pervers dans cette capacité à pondre des riffs aussi simples (a priori) et aussi puissamment captivants. Je ne comprends pas...

Richter › mardi 5 juin 2012 - 00:54  message privé !

Chanteur de prog ? Oo

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane › lundi 4 juin 2012 - 21:30  message privé !

Je découvre l'album et je suis (agréablement surpris) par la voix. Je m'attendais une voix plus gutturale et là on a plus affaire à un chanteur de prog (genre Arena) ce qui n'est pas pour me déplaire.

Note donnée au disque :       
vargounet › lundi 23 avril 2012 - 13:04  message privé !

Je viens de rechopper l'édition double CD aussi, pour une dizaine d'euros. J'avais connement tradé mon original contre chais plus quoi, pourtant c'est un très bon album.

Note donnée au disque :       
Solvant › dimanche 22 avril 2012 - 23:56  message privé !

Je découvre les éléphants du deuxième disque. De bout en bout excellent..

"La prod est bien trop lisse" c'est pas faux, et j'espére que ce sera la première & l'unique fois où je serais d'acc avec l'idiot du coin.

Note donnée au disque :