Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPrimus › Tales From the Punchbowl

Primus › Tales From the Punchbowl

cd • 13 titres • 54:03 min

  • 1Professor Nuttbutter's House of Treats7:13
  • 2Mrs. Blaileen3:20
  • 3Wynona's Big Brown Beaver4:24
  • 4Southbound Pachyderm6:22
  • 5Space Farm1:45
  • 6Year of the Parrot5:45
  • 7Hellbound 17 1/2 [theme from]2:59
  • 8Glass Sandwich4:05
  • 9Del Davis Tree Farm3:23
  • 10De Anza Jig2:26
  • 11On the Tweek Again4:41
  • 12Over the Electric Grapevine6:25
  • 13Captain Shiner1:15

enregistrement

Rancho Relaxo, Californie, USA, novembre 1994 - mars 1995

line up

Tim "herb" Alexander (batterie), Les Claypool (chant, basses), Larry Lalonde (guitare, banjo)

remarques

Une seconde édition de ce disque fût publiée incluant une session pour ordinateur illustrant la musique du monde haut en couleurs de Primus

chronique

Avec le rythme régulier d'un nouveau disque tous les deux ans, Primus revient avec le coloré "Tales from the Punchbowl". Coloré par la pochette, coloré par une retour à plus de diversité. Coloré enfin car leur dernier disque, "Pork Soda", était bien plus noir. Dans un sens, "Tales from the Punchbowl" tente de renouer avec la versatilité et l'efficacité de "Sailing the Seas of Cheese". C'est un bien pour un mal car, si Primus y parvient sans trop d'efforts, en définitive, il n'y a pas vraiment quoi que ce soit d'outrageusement transcendant qui pousserait à nous extasier. Comme sur bon nombre d'albums de groupes progressifs, que la musique de Primus aborde parfois sans trop le vouloir, on y trouve quelques plages aux prétentions un peu plus larges qu'uniquement l'écriture de titres loufoques. C'est le cas pour "Professor Nutbutter's House of Treats" où Primus se montre plus nerveux et rageur que jamais pour se perdre au fur et à mesure dans un dédale de sons et de dissonances aussi jouissives qu'agréables. "Southbound Pachyderm" et "Over The Electric Grapevine" montrent aussi Primus sous son jour le plus ambitieux avec des partitions compliquées, virtuoses et décisives. Mais qu'il s'agisse de "Mrs.Blaileen", l'hilarant "Wynona's Big Brown Beaver", les délirants "Space Farm" et "Hellbound 17 1/2" ou encore les typiques "Year of the Parrot", "Glass Sandwich" et "On The Tweek Again", "Tales from the Punchbowl" ne manque pas d'arguments pour faire de celui-ci l'album étalon du groupe puisqu'il concentre tout son savoir faire. Si c'est un album qui déçoit à la première écoute pour son manque tout relatif de surprises, on finit à force par lui reconnaître toutes les qualités inhérentes qui identifient immanquablement tous leurs disques.

note       Publiée le mercredi 19 février 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Tales From the Punchbowl".

notes

Note moyenne        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tales From the Punchbowl".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tales From the Punchbowl".

heirophant › mardi 30 août 2011 - 21:41  message privé !

oue, au dessus de pork soda, faut pas pousser quand meme...

Note donnée au disque :       
born to gulo › mardi 30 août 2011 - 21:39  message privé !

gargllll ... mon vieux coeur ...

torquemada › mardi 30 août 2011 - 21:23  message privé !

Super album, digne de "Sailing..." et au-dessus de "Pork Soda" pour moi.

Note donnée au disque :       
heirophant › lundi 6 octobre 2008 - 12:53  message privé !

"over the electric grapevine"...ouah!

Note donnée au disque :       
vincenzo › mercredi 18 juin 2008 - 17:19  message privé !
"Tales" est vraiment un album très clean dans la carrière du groupe, qui revient à cette époque sur ses bases ; après un album comme pork soda qui en avait dérouté plus d'un. Quant au Sieur Claypool : "Toujours dans le même style" mais c'est SON style, ce qui est suffisement rare pour être souligné. Perso, je le trouve excellent musicalement et techniquement. Une putain d'assise rythmique. Pour ceux que ça interesse le DVD live "Fancy" est terrible, dans le trip chansons... déglinguées.