Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPrimus › Frizzle fry

Primus › Frizzle fry

13 titres - 51:17 min

  • 1/ To Defy the Laws of Tradition (6:42)
  • 2/ Groundhog's Day (4:58)
  • 3/ Too Many Puppies (3:57)
  • 4/ Mr.Knowitall (3:51)
  • 5/ Frizzle Fry (6:04)
  • 6/ John the Fisherman (3:37)
  • 7/ You Can't Kill Michael Malloy (0:25)
  • 8/ The Toys Go Winding Down (4:35)
  • 9/ Pudding Time (4:08)
  • 10/ Sathington Willoby (0:24)
  • 11/ Spegetti Western (5:43)
  • 12/ Harold of the Rocks (6:17)
  • 13/ To Defy (0:36)

enregistrement

Different Fur, San Francisco, USA, décembre 1989

line up

Tim "herb" Alexander (batterie), Les Claypool (basse, chant), Todd Huth (guitare), Larry Lalonde (guitare)

chronique

On retrouve beaucoup des titres qui figuraient sur leur live "Suck on This" sur ce premier testament studio, "Frizzle Fry". Avec une imagerie aussi débile que celle évoquée par la pochette et qui va coller à la peau du groupe, Primus ne va pas rechigner à développer son univers névrotique et schizoïde où Les Claypool chante comme un attardé au bord de la rupture, soufflé par les parties rythmiques qu'il met en place conjointement avec Tim Alexander. Il y a un côté définitivement ceintré dans leur musique. Et ce chant particulier y est pour beaucoup. Mais Primus aurait-il été Primus, se serait il démarqué s'il avait adopté un profil semblable aux autres produits qui inondent le marché ? Nos trois compères nous démontrent en tout cas que rien de tout cela ne peut les empêcher de faire de la musique, et quelle musique ! La furie de la plage titre dans sa conclusion, l'insistance métallique de "Too Many Puppies", la folie contrôlée de "Mr.Knowitall", le délire de "Sathington Willoughby", les propos enlevés de "The Toys Go Winding Down" ou "Pudding Time", la tension omniprésente de "Spegetti Western" ; autant de titres qui contribuent à la création d'un univers singulier où le punch du rock ne dédaigne pas s'atteler sérieusement à la construction de titres complexes sur le ton de la déconnade. Pour ceux pour qui cela signifierait un tant soit peu quelque chose, c'est comme si on assistait à une réunion incroyable où la section rythmique de Police jouait avec l'intensité de Nomeansno, avec en appui un guitariste sévèrement inspiré par Robert Fripp, le tout chanté par Fingerprince dans une ambiance de potache à la Zappa. C'est presqu'un rêve. C'est même mieux : c'est une réalité.

note       Publiée le mercredi 19 février 2003

partagez 'Frizzle fry' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Frizzle fry"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Frizzle fry".

ajoutez une note sur : "Frizzle fry"

Note moyenne :        23 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Frizzle fry".

ajoutez un commentaire sur : "Frizzle fry"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Frizzle fry".

Seijitsu › jeudi 20 novembre 2014 - 19:21  message privé !

Il y a de ces moments de malade mental sur ce disque. Que ce soit l'hymne John The Fisherman (que j'ai connu grâce à Guitar Hero, hé ouais...) ou le funky noise rock Spegetti Western (à moins que ça soit du King Crimson de discothèque ?), il y a quoi satisfaire tout le monde. Et je ne vais pas être original en disant ça, mais ce mec là, Les Claypool, c'est un magicien de la basse !

DesignToKill › mardi 20 mai 2014 - 16:01  message privé !

J'ai la très mauvaise habitude de claquer des dents en rythme quand j'écoute de la musique... là ma machoire déguste! Pour un premier jet de Primus, ils m'en mettent plein la vue, un de mes préférés

Note donnée au disque :       
22goingon23 › vendredi 12 juillet 2013 - 13:25  message privé !

La poêlée du bâtard mort

On imagine aussi une bonne chasse aux sorcières et culs terreux avec en prime le clown Ronald passé à la guillotine (exit Jean Baptiste le barbu mystique) !

Note donnée au disque :       
ericbaisons › mardi 31 janvier 2012 - 15:02  message privé !

mais de rien! Coté mauvaise nouvelle pour le portefeuille, c'est toujours à environ 50 euros... je serais très surpris que ça soit plein rapidement, pour un 2eme passsage en moins d'un an

vincenzo › lundi 30 janvier 2012 - 18:21  message privé !

ah ouaip ? merci de l'info, le dernier concert était complet très tôt...

Note donnée au disque :