Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNapalm Death › The complete radio one sessions

Napalm Death › The complete radio one sessions

cd • 16 titres

  • 1The kill / Prison without walls / Dead part 1
  • 2Deceiver / Lucid fairytale / In extremis
  • 3Blind to the truth / Negative approach / Common enemy
  • 4Obstinate direction / Life / You suffer
  • 5Multinational corporations / Instinct of survival / Stigmatised / Parasites
  • 6Moral crusade / Worlds apart / MAD
  • 7Divine death / CS / Control
  • 8Walls / Raging in hell / Conform or die / SOB
  • 9Unchallenged hate / Mentally muredered
  • 10From enslavement to obliteration / Suffer the children
  • 11Retreat to nowhere / Scum
  • 12Deceiver / social sterility
  • 13Glimpse into genocide
  • 14Greed killing
  • 15My own worst enemy
  • 16Anti body

line up

Lee Dorrian (chant sur pistes 1-8), Shane Embury (basse), Mark "barney" Greenway (chant (pistes 9-16)), Mick Harris (batterie (pistes 1 à 13)), Mitch Harris (guitare (pistes 9-13)), Danny Herrera (batterie sur pistes 13 à 16), Jesse Pintado (guitares (piste 9-16)), Bill Steer (guitare sur pistes 1-8)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
grindcore

D'entrée je ne vais pas m'attarder, les 8 premières pistes de ce disque constituent tout simplement les meilleurs morceaux de grind que j'ai pu entendre de ma vie (et j'en ai entendu !). En effet, ce "complete radio one sessions" rassemble l'ensemble des Peel Sessions de Napalm plus quelques raretés plus récentes. Du coup, les 25 premiers morceaux datent de l'ancien line up culte, c'est-à-dire avec Lee Dorrian, Bill Steer etc. Et put1, qu'est ce que c'est violent ! C'est encore pire que sur "From enslavement..." et "Mentally murdered" réunis ! Une pure boucherie sonore, un chaos même plus maîtrisé, c'est le bordel, les blasts sont vraiment énormes, le chant est complètement hurlé jusqu'au tripes, je vous jure que c'est vraiment inhumain. Mais voilà, c'est jouissif ! Il n'y a rien d'autre à dire, on a là Le grind dans toute sa splendeur, en dehors de la musique, au-delà des règles habituelles, complètement taré et bruitiste, personne n'a su (à part quelques obscurs japonais ! ^^) recréer cette folie-là. En tout cas pour ces morceaux : Chef-d'oeuvre ! Les autres morceaux (jusqu'à la 13) sont également toujours grind, mais avec le nouveau line-up (avec Barney etc...), du coup l'ensemble sonne moins fou, plus metal, cela reste excellent, mais un ton en dessous de la boucherie précédente. Malheureusement, la compil' se termine sur 4 morceaux réenregistrés datant de "Diatribes" avec une seule guitare (Mitch Harris étant malade !), et bon, c'est très moyen. Mais après tout, on s'en fout, car tout le reste est vraiment excellent. Vraiment à écouter pour les néophytes ! Tout simplement incroyable. Dire que c'était destiné à passer à la télé...

note       Publiée le lundi 17 février 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The complete radio one sessions".

notes

Note moyenne        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The complete radio one sessions".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The complete radio one sessions".

nicola › mercredi 20 janvier 2021 - 21:31 Envoyez un message privé ànicola

Il en existe plusieurs versions, de plus en plus longues au fur et à mesure.
Mon frère avait la version de 1991 avec le napalm rouge, qui ne contenait que les huit premières pistes. J’ai la version de 1993 avec les traces de flotte rouillée, qui contient quatre pistes supplémentaires (sans Greed killing).

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 20 mars 2015 - 15:34 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Quelle compilation ! Les Peel Sessions sont vraiment bluffantes. Les dernières pistes dénotent un peu c'est vrai, mais l’exécution reste nettement supérieure aux versions de l'album.

Note donnée au disque :       
Jacques Capelovici › mardi 17 novembre 2009 - 14:42 Envoyez un message privé àJacques Capelovici

Culte...

Note donnée au disque :       
Coltranophile › jeudi 26 juin 2008 - 12:29 Envoyez un message privé àColtranophile
Il faut quand même dire que les 4 derniers morceaux sont vraiment en-dessous. Et de très loin. Mais comme c'est en bout de disque on peut s'en passer. Le reste du disque est tout simplement monumentale, la partie plus death/grind que purement grind ne dépare pas du tout après les 8 pistes démentes qui ouvrent le disque. Indispensable, oui, c'est bien le mot.
Note donnée au disque :       
Potters field › mercredi 25 juin 2008 - 16:31 Envoyez un message privé àPotters field
ben les peel sessions de ND, c'est un peu le truc inattaquable par excellence. certaines tribus lui voueraient même un culte secret d'apres national geographic.