Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPink Floyd › Ummagumma

Pink Floyd › Ummagumma

  • 1994 • EMI records 7243 8 31213 2 8 - 7243 8 31214 2 7 • 2 CD

cd1 • 12 titres

  • 1Sysyphus (part one)
  • 2Sysyphus (part two)
  • 3Sysyphus (part three)
  • 4Sysyphus (part four)
  • 5Grantchester meadows
  • 6Several species of small furry animals gathered together in a cave and grooving with a pict
  • 7The narrow way (part one)
  • 8The narrow way (part two)
  • 9The narrow way (part three)
  • 10The grand vizier's garden party (part one: Entrance)
  • 11The grand vizier's garden party (part two: Entertainment)
  • 12The grand vizier's garden party (patr three: Exit)

cd2 • 4 titres

  • 1Astronomy domine
  • 2Careful with that axe, Eugene
  • 3Set the controls for the heart of the sun
  • 4A saucerful of secrets

enregistrement

Enregistré au Mothers à Birmingham et au Manchester College of Commerce en juin 1969

line up

David Gilmour (chant, guitares), Nick Mason (batterie), Roger Waters (chant, basse), Richard Wright (claviers)

remarques

chronique

Styles
ambient
rock
psychédélique
pop
Styles personnels
experimental space-rock

Après un début de carrière déjà prometteur (bien que cependant un peu timide), on avait vu le potentiel du groupe se concrétiser avec le très bon, mais inégal, "More", BO du film du même nom. Mais là, avec ce nouvel album, Pink Floyd se lâche complètement. Sur des bases pop/rock, le quatuor expérimente à tout-va sans aucune limite, bruitages en tous genres, structures débridées, etc... Il n'y a pas (ou peu) de "chansons", on a surtout droit à une série de morceaux découpés en plusieurs parties. Il s'agit vraiment d'un album charnière faisant parfaitement le lien entre les années 60 (son assez mauvais par rapport aux avancées technologiques de l'époque) et les années 70 (structures très ambient, space-rock). Bien que difficile d'accès, la partie studio (car l'album est divisé en 2 CD's - ou LP's - le premier studio, le deuxième live) regorge d'idées et d'atmosphères fabuleuses, un véritable voyage à la fin des années 60. La partie live, un peu moins intéressante mais loin d'être mauvaise, propose 4 titres issus des 2 premiers albums de Pink Floyd. Cependant, ici, les morceaux sont transcendés et bien plus maitrisés. Le groupe expérimente et s'amuse beaucoup à rallonger sans cesse les titres. Tout n'est pas parfait, mais déjà le quatuor essaye de dépasser les limites des chansons tradiitonnelles pour peindre un véritable tableau sonore. La perfection (ou presque !!!) sera atteinte sur l'album suivant, "Atom heart mother". Mais déjà en 1969, pink Floyd aura effectué un pas de géant avec cet excellent "Ummagumma".

note       Publiée le dimanche 16 février 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Ummagumma".

notes

Note moyenne        72 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ummagumma".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ummagumma".

Klarinetthor › dimanche 4 octobre 2015 - 19:34  message privé !

oui il est toujours aussi etonnant par son jusqu'au boutisme ce crescendo. En live ca defoncant soniquement et visuellement

Note donnée au disque :       
fallon › dimanche 5 avril 2015 - 13:37  message privé !

le crescendo de "careful with that axe Eugene" est une des meilleures choses qu'il soit arrivé à la musique. Mes voisins ne partagent pas mon point de vue par contre....

Ramon › mercredi 9 octobre 2013 - 14:05  message privé !

Un disque pour son public et un pour ses musiciens, lequel des deux est toujours en parfait état plus de quarante ans après sa gravure sur vinyle ?

Note donnée au disque :       
Seijitsu › mardi 23 juillet 2013 - 18:50  message privé !

Ouais je confirme, je suis bien content d'être encore inculte pour adorer ce disque. Le seul du Pink Floyd post-Barrett qui soit couillu.

Note donnée au disque :       
zugal21 › vendredi 29 mars 2013 - 15:15  message privé !

Tiens, celui là. Il est super bien ; d'ailleurs je ne l'écoute jamais