Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCirith Gorgor › Through woods of darkness and evil

Cirith Gorgor › Through woods of darkness and evil

2 titres

  • 1/ Firestorm apocalypse
  • 2/ Infinite consecration

enregistrement

Enregistré les 22 et 23 juin 2002

line up

Nimroth (chant), Marchosias (guitares), Inferno (guitares), Lord Mystic (basse), Levithmong (batterie)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

Après avoir sorti 2 albums sur Osmose Productions et avoir été remerciés par ces derniers, les hollandais de Cirith Gorgor ont dû démarcher les labels avec une démo et enfin arrive ce EP 2 titres en co-production avec 2 labels (Ketzer Records et Regimental Records). La musique du quintette n'a pas beaucoup évolué entre temps, il s'agit toujours de black metal rapide, brutal et très épique ! Oui, épique, c'est le mot qui convient le mieux à leur musique, cela ne s'arrête jamais avec des breaks incessants pour repartir de plus belle, avec aussi, et c'est ce qui fait une partie de l'originalité du groupe, des solos de guitares bien pensés. Les 2 titres proposés sont aussi bien écrits, un peu durs d'accès au début, dû au nombre élevé de parties différentes, mais au bout, la qualité est là. Ma préférence va pour le deuxième morceau que je trouve un peu mieux senti et inspiré que "Firestorm apocalypse". Un bon EP de transition entre deux albums.

note       Publiée le dimanche 9 février 2003

partagez 'Through woods of darkness and evil' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Through woods of darkness and evil"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Through woods of darkness and evil".

ajoutez une note sur : "Through woods of darkness and evil"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Through woods of darkness and evil".

ajoutez un commentaire sur : "Through woods of darkness and evil"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Through woods of darkness and evil".

Stéphane › dimanche 9 février 2003 - 23:13  message privé !
avatar
Un EP interessant mais pas non plus transcendant.