Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMWolfgang Muthspiel › Perspective

Wolfgang Muthspiel › Perspective

  • 1996 • Amadeo 533 466-2 • 1 CD

8 titres - 53:38 min

  • 1/ Gang of 5 (12:44)
  • 2/ Laws of Perspective (10:06)
  • 3/ No, You Hang Up First (4:42)
  • 4/ Because (2:26)
  • 5/ One More for Igor (6:33)
  • 6/ Do You? (4:27)
  • 7/ 32 Seconds (6:14)
  • 8/ Blues for Nefertiti (6:15)

enregistrement

The Power Station, New York City, USA, 27-29 janvier 1996

line up

Paul Motian (batterie), Wolfgang Muthspiel (guitare, violon électrique), Marc Johnson (basse, contrebasse)

remarques

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
jazz moderne

"Perpective" sera le dernier disque pour la firme Amadeo que ce jeune et talentueux Autrichien plutôt discret enregistrera. Cela avant le grand tremplin qui l'amènera à mettre sa carrière en pause pour fonder son propre label, Material. C'est accompagné de la vieille branche (mais ô combien toujours solide) Paul Motian aux baguettes et du contrebassiste Marc Johnson - avec qui Motian partage une expérience prolongée en compagnie du limpide Bill Evans - qu'il enregistre son disque. Ce trio de musiciens excelle tous dans la réciprocité de l'écoute, si bien que la musique développée ici plane sans effort et trouve un parfait équilibre dans les interstices de silence qui lui sont laissés. Rien d'extraordinaire au demeurant, Muthspiel se montrant l'égal des grands de la guitare jazz contemporaine (qu'il s'agisse de John Abercrombie, John Scofield, Bill Frisell ou Pat Metheny) sur la majorité des plages aux ambiances très sages, d'un classicisme épuré et à l'esthétisme très travaillé. Il y a évidemment des exceptions, sans quoi le disque n'aurait pu prétendre à figurer ici... Outre une reprise abstraite mais tellement juste du célèbre "Because" des Beatles (publié en son temps sur l'incontournable "Abbey Road"), Wolfgang Muthspiel délaisse à deux reprises sa guitare pour en revenir à ses premiers amours, en empoignant son violon, débouchant sur des dialogues passionnés échangés avec Marc Johnson ("32 seconds") ou la longue suite larmoyante de "Gang of 5", qu'on se surprend bien vite à passer en boucle. Quelque part, Muthspiel préfigure déjà ici de l'esthétique qui sera adopté par le jazz scandinave de la fin des années quatre-vingt dix. Alors, trois titres, c'est vrai, c'est pas grand chose, mais ces titres font à peu de choses près une vingtaine de minutes, c'est à dire presque la moitié de l'album en lui-même. On compense comme on peu. Et puis, les paysages qu'ils projètent dans notre esprit troublé sont admirables et doivent beaucoup au jeu passionné et envoutant du violon électrique, d'un mélodramatisme évident, d'un mélancolisme poignant.

note       Publiée le jeudi 6 février 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Perspective".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Perspective".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Perspective".