Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArcturus › La masquerade infernale

Arcturus › La masquerade infernale

cd • 8 titres

  • 1Master of disguise
  • 2Ad astra
  • 3The chaos path
  • 4La masquerade infernale -
  • 5Alone
  • 6The throne of tragedy
  • 7Painting my horror
  • 8Of nails and sinners

enregistrement

Jester studio, de décembre 1996 à mai 1997

line up

Kristoffer Rygg ([G. Wolf] chant, samples), Hugh Steven James Mingay (basse), Jan Axel Von Blomberg (batterie), Knut M. Valle (guitares), Steinar Sverd Johnsen (claviers)

remarques

un titre caché se trouve avant le premier titre

chronique

Styles
metal
Styles personnels
metal avant-gardiste

Changement de direction avec ce nouvel album. Le black metal est complètement laissé de
côté malgré le très réussi précédent album, "Aspera hiems symphonia". Tout ce que l'on peut
dire, c'est que malgré ce changement, la magie est toujours présente et l'inspiration aussi !
Autant le dire tout de suite, cette Masquerade infernale est magistrale ! La musique est
toujours aussi expérimentale et grandiloquente avec le mélange d'instruments d'univers
diffétents ("Ad astra" est un chef d'oeuvre de ce point de vue.). Le piano ajoute également une
part de beauté éblouissante, le titre qui donne son nom à l'album ressemble d'ailleurs
curieusement au "Station to station" de David Bowie. La variété des vocaux apporte une
touche particulière à l'atmosphère de l'album et les changements de rythmes et d'ambiances
sont maitrisés à merveille. Après son déjà très bon "Aspera hiems symphonia", Arcturus réussi
ici à pousser les limites de l'expérimentation encore plus loin et dans un style très différent. Un
pur chef d'oeuvre.

note       Publiée le mercredi 14 mars 2001

chronique

Styles
metal
heavy metal
Styles personnels
avant-gardiste grandiloquent

Je dois dire que je ne partage pas l'enthousiasme de Nicko sur ce disque. En effet seul le titre "Ad astra" réussit à mon avis à tirer son épingle du jeu, les autres morceaux étant vraiment beaucoup trop tarabiscotés, et sans réel génie dans les compositions. Résultat : un album très novateur dans le style, mais également terriblement déroutant, avec un côté grandiloquent parfois complètement démesuré.

note       Publiée le mercredi 14 mars 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "La masquerade infernale".

notes

Note moyenne        90 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "La masquerade infernale".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "La masquerade infernale".

taliesin › lundi 19 janvier 2015 - 09:00  message privé !

Le premier album était "sympathique", celui-ci franchement excellent ! Il faudra que je pense à jeter une oreille aux suivants...

Note donnée au disque :       
Pat Bateman › samedi 19 octobre 2013 - 00:14  message privé !

Toujours autant de plaisir à l'écoute. L'album de l'année 1997 ? "ah non, ya eu Re-Load de Metallica !" "TA GUEULE !!!!"

Bon, il y a Emperor et Anthems quand même...

Note donnée au disque :       
Richter › mercredi 25 janvier 2012 - 22:04  message privé !

C'est un peu sur ça que se base cet album, ce côté théâtral, baroque, grandiloquent donc le chant colle parfaitement à cette ambiance !

Note donnée au disque :       
Dun23 › mercredi 25 janvier 2012 - 11:15  message privé !

Après réécoute aujourd'hui afin de déterminer une bonne fois pour toutes pourquoi je préfère mille fois The Sham Mirror, je crois savoir: j'aime Garm, ce mec a une voix fantastique mais là, putain, qu'est ce qui lui a pris de nous faire ce chant maniéré et précieusement ridicule? Ça gâche l'écoute et pas qu'un peu. Je mets 3 bouboules mais bon, c'est parce que je suis sympa. Ça vaut moins!

Note donnée au disque :       
Int › samedi 5 février 2011 - 20:48  message privé !

Excellent. Sur Aspera, Arcturus subissait le kitsch. Sur cette Masquerade Infernale, ils jouent avec.

Note donnée au disque :