Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesYYwolf › Trilogy of the night

Ywolf › Trilogy of the night

8 titres - 53:37 min

  • 1/ Darkness falls
  • 2/ Cherubion
  • 3/ Legend of the stone of night
  • 4/ Pentagram (the mark of choler)
  • 5/ On the ice fields of north
  • 6/ Hidden force (the black mother)
  • 7/ Castle of armegadown
  • 8/ Let there be light

line up

Gabriel Wolf (Voix masculine, cris/grognements, harpe, koto, violon, violoncelle, pizzicati, cymbalum, dulcimer, flûtes, flûtes de pan, cloches, hautbois, trompette, cuivres, timpani, kongas, cymbales, dbx 286A microphone processor, Akg c3000b microphone, akg d3800s microphone, fender garcia guitare… et le légendaire ZIDAR) ; Stéphanie Kiss (voix féminine)

remarques

chronique

Styles
gothique
heavenly
Styles personnels
dark fantasy...

Voilà une drôle de musique… attachante, onirique, mais hélas. Ywolf, one-mand-band de Gabriel Wolf fait dans le medieval fantasy, musique sans batterie ni basse etc… entièrement de synthés et autres acoutisques, voix étranges… une sorte de dark heavenly gothique. Arpèges de harpe, dulcimer, clochettes, cordes et claviers, Ywolf nous entraine sur des chemins mystico-médievaaux, dans des forêts enchantées sous la nuit mystérieuse, la lune malveillante. Les personnages ont tour à tour l’aspect baryton, extrême et saturé, ou angelique et gracieuse en la personne de Stéphanie Kiss. Les lieux, les lumières sont obscures, à la fois riches, bigarrés et ténébreux. On passe d’une dentelle de harpe évoquant une clairière, une source, un instant de lumière, à des grandiloquences plus violonneuses, épiques et massives. Mais tout cela ne quitte jamais la toile, et son statut de simple peinture, pour devenir espace et nous envahir, nous emporter. Les voix, surtout masculine, extrêmes ou lyriques, sont peu convainquantes, maniérées, et malgré la longue liste d’instruments acoustiques dont se prévaut Gabriel Wolf, on ne peut se défaire du terrible sentiment Bontempi. Car c’est dans la musique elle-même. De la même manière que ses mélodies, arpèges et harmonies peuvent toucher, émouvoir, recréer en 3 notes et 1 seul son un tableau séduisant et onirique, Gabriel Wolf n’échappe pas aux poncifs. Cet enchevêtrement parfois savant et souvent intriguant de sons et de mélodies travaillées sus la grande inspiration des ambiances Dark Fantasy, cette succession d’instants, de lieux, de jeux de lumières est incontestablement attachant et l’on se prend parfois à vouloir y croire… mais ça n’arrive que trop rarement. A l’arrivée ces décors sonnent en carton, et sans secrets. Derrière les toiles dressées où sont signifiées toutes ces choses que l’on voudrait visiter… il n’y a rien : on avance un peu et l’on s’aperçoit du subterfuge. Dommage…

note       Publiée le mardi 4 février 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Trilogy of the night".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Trilogy of the night".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Trilogy of the night".

Xeromancer › mardi 19 juin 2007 - 00:58  message privé !
Personellement, ce disque, je le trouve pas si nul que sa, bien sur, sa fait super cheap, il y a bien mieux dans le domaine, telle que Dargaard, mais certains titres sont interessants, et me transporte. La voix, par contre, est particulièrement peu adapté à ce genre, je trouve.
Note donnée au disque :       
tom › mercredi 11 octobre 2006 - 16:41  message privé !
mon dieu.............. quelle pochette !!!! j'ai pas écouté mais 6/6 rien que pour la pochette et le pseudo stephanie kiss
Note donnée au disque :       
Icare › mercredi 11 octobre 2006 - 16:20  message privé !
franchment jadore latmo, ms la... On semmerde! En général, c lisse et monotone, rien ne surnage ds cette bouilie sonore de claviers ultra "cheap", de vocaux criards a vs taper la tete ctre les murs et deffets téléphonés et ki napportent les 3/4 du tps vrmt rien... le plus frustrant c kon sent ky a un gros potentiel, parfois certaines parties arrivent presk a accrocher ms retombent immédiamtent ds la médiocrité a cause du mank de relief de lensemble.. Un d albums ke je regrette le plus davoir acheté!
Note donnée au disque :       
juj › samedi 26 août 2006 - 22:45  message privé !
stéphanie kiss ?? et en plus elle a une voix "angevine" ???
stickgrozeil › lundi 17 octobre 2005 - 12:21  message privé !
Mmmmmh, cette pochette... Je n'ose même pas imaginer la musique qu'elle renferme... lolllll Allez, un petit 1/6 pour la pochette uniquement, elle le vaut bien!!!!!