Vous êtes ici › Les groupes / artistesTJohn Tavener (1944-2013) › Thunder entered her

John Tavener (1944-2013) › Thunder entered her

6 titres - 62:44 min

  • 1/ Angels 7.34
  • 2/ Annunciation 5.26
  • 3/ The lament of the mother of god 15.37
  • 4/ Thunder entered her 17.13
  • 5/ Hymns of paradise 10.53
  • 6/ God is with us 5.57

informations

Produit par David R. Murray. Enregistré en la cathédrale de Winchester, Janvier 1994.

line up

Ben Cruft (violon sur 5), Maciej Rakowski (violon sur 5), Gavyn Wright (violon sur 5), Solveig Krindelborn (soprano) ; Wiliam Kendall (Ténor) ; Donald Sweeney (base) ; David Dunnett (orgue) ; Winchester Cathedral Choir ; David Hill (direction) ; Ian Simcock (handbell sur 4) ; Patrick Kiernan, Boguslav Kotecki, Jackie Shave (violons sur 5)

chronique

  • musique de chambre-xxième siècle/contemp

Trois espaces, trois outils, trois masses sonores en tout et pour tout, avec lesquelles John Tavener va dresser le plus beau et le plus pur des temples de musique : immense, aux nefs sublimes d’une blancheur immaculée, aux cryptes sombres et profondes, où bourdonnent les rumeurs des démons endormis. Un orgue aux sonorités d’argent et de cristal ; un chœur d’hommes inquiétants, massif comme une forêt, sombre et anxiogène ; un chœur de femmes divines, d’une douceur aurorale et d’une ampleur céleste. De ces trois sources brillantes, Tavener va utiliser la cohésion, comme les richesses intérieures ; au milieu de sa masse continue et solide, l’orgue laisse jaillir des notes par myriades, des éclats, des étoiles ; dans le grondement constant du chœur d’hommes des ténèbres, on entend des plains-chants en relief sur la masse. En terme dynamique Tavener agence les choses avec la plus évidente simplicité. Les différents registres se succèdent sans d’abord se croiser, à travers la pièce «Angels» qui dans son déroulement séquencé présente, l’un après l’autre, les outils employés. «The lament… » et l’immense «Thunder… » sont des moments, des extases musicaux comme il en existe très peu. Dans la pureté et la simplicité la plus remarquable, Tavener nous appelle, puis il commence à nous conduire, à nous angoisser… une note d’orgue si basse qu’elle semble être la voix de la terre elle-même sur laquelle quelques hommes aux timbres d’outre-tombe se plaignent sur une seule note… les plans se suivent… se croisent toujours avec douceur, grâce… diaphanes et merveilleuses, les voix de femmes passent comme un vol de cygnes sauvages, et comme on les voit s’éloigner, les ténèbres soudaines et terrifiantes montent à nouveau, pour nous saisir les chevilles depuis les entrailles du monde. L’extraordinaire grammaire utilisée ici par John Tavener, son influence byzantine, lui permettent de passer du sacré au maudit, du matin aux ténèbres, et de maintenir l’auditeur perdu dans un espace sonore d’une ampleur constante et réellement hypnotisante. Les choses se déploient, s’étendent, se développent, se superposent et s’enrichissent, tel ce fameux univers que l’on dit infini, et pourtant en expansion. L’extraordinaire dépouillement, in fine, de cette musique, ces solistes plastiques (ce ténor oriental en fin de «thunder… » ! ! !), cette rigueur dans le choix des trois textures s’allient ici avec un sens du sacré, et donc de la peur la plus atroce, absolument remarquable, palpable depuis la surface, jusqu’au plus profond de cette musique. L’extase… voilà décidément le mot qui illustre le mieux ce recueil sacré de John Tavener. L’extase blanche et céleste, oui, mais aussi, et surtout, l’extase incontrôlable, livide et terrifié. Fabuleux.

note       Publiée le dimanche 2 février 2003

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Thunder entered her" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Thunder entered her".

    notes

    Note moyenne        4 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Thunder entered her".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Thunder entered her".

    merci pour le fusil... Envoyez un message privé àmerci pour le fusil...
    www.sharavoile.com
    Note donnée au disque :       
    kama Envoyez un message privé àkama
    www.shareminer.com
    Laurent G. Envoyez un message privé àLaurent G.
    Y aurait-il moyen d'avoir qques liens rapidshare concernant John Tavener?? Merci
    Sheer-khan Envoyez un message privé àSheer-khan
    avatar
    Je ne sais pas si nous nous rejoindrons, in-fine, sur ce recueil-ci, mais nous nous rejoignons déjà sur "Mary...", partition en effet vraiment renversante!
    Note donnée au disque :       
    Uriel Envoyez un message privé àUriel
    Tiens, j'en ai écouté de brefs extraits ce matin à un stand d'écoute et je n'ai pas trop percuté. Connaissant ton goût prononcé pour les belles choses, ca demande une enquête moins superficielle. D'autre part je conseille du même compositeur l'opéra "Mary of Egypt", un feu d'artifices de variations sur des thèmes vibrants et des détnations de choeurs.