Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMayhem › Grand declaration of war

Mayhem › Grand declaration of war

cd | 11 titres

  • 1 A grand declaration of war
  • 2 In the lies where upon you lay
  • 3 A time to die
  • 4 View from nihil (part I)
  • 5 View from nihil (part II)
  • 6 Il principe
  • 7 A bloodsword and a colder sun
  • 8 Crystalized pain in deconstruction
  • 9 Completion in science of agony
  • 10 To daimonion
  • 11 Untitled

line up

Blasphemer (guitares), Hellhammer (batterie), Maniac (chant), Necrobutcher (basse)

remarques

Un box limité et numéroté à 2000 exemplaires est sorti contenant le cd digipack, le picture disc, un pin's, un poster, un T-shirt exclusif, 2 ID tags et un autocollant

chronique

Styles
indus
metal extrême
black metal
Styles personnels
black indus metal futuriste

Certainement l'album le plus attendu de l'année 2000 ! Ce deuxième album longue durée des norvégiens est aussi à tous points de vue déroutant. Oubliez tout ce que vous connaissiez d'eux, fini le "Live in Leipzig" et le "De mysteriis dom Sathanas". Cela n'a plus rien à voir ! On a affaire à un autre groupe, "The True Mayhem" est mort, maintenant place à "The New Mayhem", les ambiances n'ont plus rien à voir et de toute manière, l'âme du groupe était partie avec Dead et Euronymous. Avant de pouvoir vraiment apprécier cet album, il faut avoir passé le stade de se dire qu'il n'y aura plus jamais de "Freezing moon", "Funeral fog" et autres "Deathcrush". Ici, le groupe a voulu faire un album conceptuel divisé en 2 parties (partie II, titres 1 à 5 et partie III, titres 6 à 13, la partie I étant le mini-album "Wolf's lair abyss" sorti trois ans auparavant). Musicalement, le seul petit rapport avec le passé réside dans les trente premières secondes qui reprennent le riff de la fin du EP "Wolf's lair abyss". La partie II ressemble à une sorte de black militariste extrêmement technique avec beaucoup de changements de rythmes. La production est très propre, très carrée, mais les vocaux, très variés, ne sont pas très bons. Les parties criardes sont banales et manquent de puissance, pour le reste, c'est pas vraiment le style de Maniac, assez décevant de ce point de vue-là. Hellhammer est impeccable, puissant et précis, ici, rien n'a changé ! Les compos sont très recherchées et "View from nihil" est vraiment excellente. Puis, on a droit à une grosse explosion et... plus rien, le vide ! Arrive ensuite une voix, "Il principe" annonce la partie III et le virage indus de l'album, ultra-déroutant, le groupe jouant même un titre new-wave très lent, "A bloodsword and a colder sun", à des années lumières du black. Cependant, par la suite, le groupe réussit à faire de très bons morceaux, "Completion in science of agony" étant le meilleur titre de l'album, tout en lourdeur avec des ambiances excellentes. Un morceau caché, avec un riff génial, est même ajouté à la fin de l'album. À noter que ce titre est repris avant le titre 1... à l'envers ! Mayhem a une nouvelle fois défrayé la chronique en sortant un album que personne n'imaginait, très différent mais aussi de très bonne qualité.

note       Publiée le mardi 13 mars 2001

partagez 'Grand declaration of war' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Grand declaration of war"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Grand declaration of war".

ajoutez une note sur : "Grand declaration of war"

Note moyenne :        83 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Grand declaration of war".

ajoutez un commentaire sur : "Grand declaration of war"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Grand declaration of war".

sol740 › mercredi 24 mai 2017 - 14:02  message privé !

"il va pas tout à fait aussi loin qu'il le fait espérer ce disque, et j'ai toujours pas grillé où était le fameux morceau new wave, mais peu importe : il est effectivement assez choupinou"

C'est sur la 10 le passage new wave.

mangetout › mardi 25 juin 2013 - 23:35  message privé !

'tain c'est étonnant ce machin !!!

lolokth › vendredi 22 avril 2011 - 02:36  message privé !

Moi j'adore le début de Crystalized pain in deconstruction (ste nom lolilol), yo yo yooo, il a trop le flow Maniac. On peut se moquer n'empêche je l'aime bien ce passage. J'aime bien ce cd mais je le trouve trop court.

E. Jumbo › jeudi 21 avril 2011 - 23:49  message privé !

Electro, indus ? Non, même si prod très propre, morceau électro(pop) avec "A bloodsword and a colder sun" (la plus grosse surprise et peut-être réussite de l'album - ce beat, cette voix passée au vocoder !) et quelques autres toutes petites touches d'electro et de vocoder ça et là. Pour le reste, c'est un black metal déstructuré, éclaté, progressif et expérimental... Et moi j'aime beaucoup cette frénésie créatrice, cette bizarrerie, et franchement tout ce qu'il y a de black là dedans (ça reste une majeure partie du disque), ben c'est très bon. Les vocaux de Maniac sont bons aussi, mais certaines parties claires ou parlées (certaines, pas toutes) passent très mal. Dans l'ensemble, un album quand même très réussi.

Note donnée au disque :       
p2h › mardi 7 septembre 2010 - 14:53  message privé !

j'aime bien les coms sur le débat "electro ou pas ?", c'est un peu comme "c'est du suicidal BM, non c'est du Brutal BM mec ! écoute le son de gratte ça c'est Brutal tu vois ou pas ?" Que ce soit electro ou pas on ne pourra s'empêcher de penser que cet album sonne très "électronique" pr une prod de BM. le mix est très particulier, la batterie triggée à fond ds le médium/aigu, une basse ultra définie et peaufinée, les pistes de guitares très claires et propres, les voix vocodées et les effets sonores utilisées. La prod est vraiment léchée au plus haut point ac le son numérisé et compressé à l'extrême ! Voila d'où vient ce côté "electro", l'ère des consoles et compresseurs numériques... dc en effet si ça sonne pas electro pr certains ça doit être un pb de vocabulaire visiblement... Néanmoins ça reste un disque de qualité discutable sur le fond, bon mais pas excellent non plus ça s'écoute mais j'ai pas pris mon pied et je n'ai aucun titre favoris sur l'album, je doute qu'un seul des titres ici soit devenu un titre phare de mayhem

Note donnée au disque :