Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCanaan › A calling to weakness

Canaan › A calling to weakness

cd • 17 titres

  • 1To those who cried
  • 2Prayer for nothing
  • 3Warm dust
  • 4Everything you say
  • 5Scars
  • 6Un ultimo patetico addio
  • 7The forever passion
  • 8Falling again
  • 9Grey
  • 10The fires in me
  • 11Essere nulla
  • 12Submission
  • 13Mercury
  • 14Chrome red overdose
  • 15The ghosts of my betrayal
  • 16Frequency Omega
  • 17A last lullaby

enregistrement

Sounds Factory Studio, Melzo, Italie, août-septembre 2002

line up

Mauro Berchi (chant, guitares, samplers), Nico Faglia (basse, samplers), Luca Risi (claviers, samplers), Andrea Freschi (batterie), Matteo Risi (guitares), Universal Chaos Orchestra (cellos, violons ), Andrej (voix, guitare), Khalid (voix)

remarques

On retrouve Diego Merletto de Frozen Autumn au chant sur le morecau 16

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
cold wave dépressive

Poursuivant son exploration au cœur des ténèbres, affinant sans cesse son concept, Canaan nous livre, en toute logique, son quatrième et meilleur album. Le groupe a repris les choses là où s’arrêtait ‘Brand new Babylon’ et les développe au delà de toute attente. Ainsi cet ‘Appel à la faiblesse’ commence-t-il par un très beau titre en langue arabe et se conclut-il par un poignant ‘A last lullaby’ aux résonances slaves. Pour le reste, c’est du Canaan traditionnel, à savoir une alternance de cold wave lente et dépressive et de morceaux dark ambient qui évoquent ici fortement certains travaux récents de Raison d’être. Les mélodies sont superbes, les arrangements (on note la présence de violon) et le mixage également. Les inscriptions du livret, ‘Nous n’avons pas peur de mourir, nous avons la certitude de fouler le sable de la vie sans but et sans laisser de trace derrière nous', montrent que la vision du monde est toujours aussi pessimiste. Souhaitons néanmoins les voir cheminer longtemps encore pour nous livrer des albums aussi beaux et réussis que celui-ci.

note       Publiée le jeudi 16 janvier 2003

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "A calling to weakness" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "A calling to weakness".

notes

Note moyenne        9 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "A calling to weakness".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "A calling to weakness".

Kagoul › samedi 1 août 2015 - 03:50 Envoyez un message privé àKagoul

pas mal de titres gratuits en flac sur leur site : https://canaan.bandcamp.com/

M-Atom › mercredi 3 décembre 2008 - 20:12 Envoyez un message privé àM-Atom

d'ailleurs je crois que c'est victor hugo qui a dit que "la mélancolie c'est le bonheur d'être triste"

Note donnée au disque :       
M-Atom › vendredi 31 octobre 2008 - 21:52 Envoyez un message privé àM-Atom

personnellement j'aime a me complaire dans la mélancolie et la tristesse. non pas dans un reflexe masochiste, encore moins par lacheté ou pour une quelconque expérience puerile...non juste car j'aime ce sentiment. voila le genre d'oeuvre qui par sa puissance et sa sombre beauté alimente mon spleen pour mon plus grand plaisir.

Note donnée au disque :       
raspoutine › mercredi 31 octobre 2007 - 04:47 Envoyez un message privé àraspoutine
C'est une musique dépressive. Elle me touche. Tout espoir est vain ici. On semble regretter les émotions et les joies d'un passé qu'on ne retrouvra jamais. Ce souvenir perpetuel génère alors une mélancolie qui plombe et interdit toute progression. Le danger c'est que l'on peut se complaire dans cet enlisement et regarder lentement la vie s'écouler à nos côtés sans jamais y prendre part. C'est juste le recours systématique aux plages dark ambient entre chaque titres qui m'agace un peu. D'autant plus que c'est sur tous les albums! Mais ne perdons de pas de vue l'essentiel: c'est magnifique. Ah si, j'oublie une chose, vinxxdark à l'air sérieusement con.
Note donnée au disque :       
vinxxdark › vendredi 27 avril 2007 - 13:44 Envoyez un message privé àvinxxdark
les italiens c comme le deathmetal ca pue