Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSShape Of Despair › Shades of...

Shape Of Despair › Shades of...

5 titres - 57:00 min

  • 1/ ... In the mist
  • 2/ Woundheir
  • 3/ Shadowed dreams
  • 4/ Down into the stream
  • 5/ Sylvan night

line up

J.S (guitare, claviers), T.U (guitare, basse), S.R (batterie), N.s (chant), T.M (chant), J.V (flute)

chronique

Styles
metal atmosphérique
metal extrême
doom metal
Styles personnels
funeral doom atmosphérique

Obscur... Hypnotique... Envoûtant... Les mots manquent pour qualifier "Shades of...". Rarement la mort et le désespoir parurent si proche... Et si éloignés à la fois. Seul face au monde, allongé sur son lit, assimilable à un cercueil, l'auditeur plonge... Il plonge au fond des ténèbres, ce monde de noirceur, d'obscurité à la fois adulé et redouté, attisant les peurs les plus profondes comme le fanatisme le plus aveugle... C'est dans cet univers que Shape Of Despair vit... Ou meurt. Caché dans ses forêts profondes et impénétrables, l'auditeur est transporté ailleurs... Impossible à écouter par morceaux, ce disque forme une pierre tombale massive et unique, que l'on ne peut morceler. Lent comme une marche funèbre, répétitif comme la mort cherchant ses enfants, envoûtant tel une malédiction, "Shades of..." a le don de changer l'auditeur. Il en ressort autrement, plus épanoui, plus torturé, mais surtout plus heureux... Cette impression d'avoir ressenti les choses les plus obscures de son inconscient transforme le retour à la réalité en une résurrection de l'âme... Lorsque les yeux s'ouvrent à nouveau, les questions intérieures fusent... Quel était donc ce monde ? A la fois si sombre et inquiétant, mais également si beau et onirique ? Qui était donc ce démon à la voix si profonde, semblant converser avec l'ange à la voix divine et incroyablement aérienne ? Autant de questions que seul l'auditeur pourra répondre... Point de mélancolie, juste l'obscurité. Les larmes n'ont pas de place dans les ténèbres... Au contraire, le sentiment de plénitude apparaît, on se sent bien ici. Rien ne bouge, tout est là, loin de tous les soucis quotidiens... Seul mais heureux, la contemplation est de mise... Beauté, simplicité, transparence... Le monde de Shape Of Despair, plus qu'un chef-d'oeuvre de noirceur, constitue un véritable échappatoire de la réalité, un refuge pour les âmes tourmentées comme pour celles fatiguées du monde alentour... Dans une dimension où le rêve et l'imagination perdent peu à peu leur place, "Shades of..." nous invite à redécouvrir ce qui nous fait homme... A nouveau les mots ne me suffisent plus, et ce sera sur le mot "beauté" que je conclurai cette chronique bien douloureuse...

note       Publiée le dimanche 5 janvier 2003

partagez 'Shades of...' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Shades of..."

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Shades of...".

ajoutez une note sur : "Shades of..."

Note moyenne :        38 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Shades of...".

ajoutez un commentaire sur : "Shades of..."

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Shades of...".

Dead26 › samedi 1 septembre 2018 - 19:56  message privé !

Album trop beau en tout point dans le genre. Je sais plus quel morceaux, ça me rappellait du Summoning avec des chœurs trop beaux et un côté je ne sais plus quoi... (what ?)

Note donnée au disque :       
Richter › dimanche 25 septembre 2011 - 19:53  message privé !

Shades of...et le suivant Angels of distress sont deux albums monstrueux, assez facile d'accès, un équilibre parfait entre le pesant et le planant. Toutefois je préfère cet album au suivant (je ne saurais dire le pourquoi du comment).

Note donnée au disque :       
sourdicus › dimanche 26 septembre 2010 - 15:53  message privé !

Un peu trop romancé, il manque ce petit coté mortuaire et sourd qui m'enchante généralement dans les groupes du genre.

Note donnée au disque :       
torquemada › dimanche 26 septembre 2010 - 12:48  message privé !

Le suivant est encore plus impressionant, mais celui-ci est déjà monstrueusement sombre.

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › dimanche 8 mars 2009 - 15:40  message privé !

Disque énorme du début à la fin. Petite préférence pour "Shadowed Dreams" qui est peut être la pièce maîtresse de ce très grand album. A écouter d'une traite, d'une seule.

Note donnée au disque :