Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPJimmy Page & The Black Crowes › Live at the Greek - Excess all areas

Jimmy Page & The Black Crowes › Live at the Greek - Excess all areas

18 titres - 107:36 min

  • 1/ Heartbreaker - 2/ In my time of dying - 3/ What is and what should never be - 4/ Custard pie - 5/ Celebration day - 6/ Out on the tiles / Whole lotta love - 7/ Nobody's fault but mine - 8/ You shook me - 9/ The lemon song - 10/ Your time is gonna come - 11/ Ten years gone - 12/ Sick again - 13/ Hey hey what can I do - 14/ Shake your money maker - 15/ Woke up this morning - 16/ Shape of things to come - 17/ Sloppy drunk - 18/ Oh well

enregistrement

Enregistré live les 18 et 19 octobre 1999

line up

Jimmy Page (guitare), Chris Robinson (chant), Audley Freed (guitare), Rich Robinson (guitare, chant), Sven Pipien (basse), Steve Gorman (batterie), Ed Harsch (claviers)

remarques

Seulement disponible à l'origine par l'Internet.

chronique

Styles
rock
Styles personnels
hard rock sudiste

En 1999, Jimmy Page décide de s'associer avec le groupe américain de rock sudiste des Black Crowes. Vous savez, ce sextette qui s'est trompé et est arrivé deux décénnies trop tard et qui est un véritable "clône" de groupe comme Lynyrd Skynyrd ou... Led Zeppelin ! Led Zep justement, parlons-en car ce double-live, initialement disponible uniquement par téléchargement par l'Internet puis sorti un an plus tard sur CD, propose des reprises du dirigeable. L'intérêt de l'objet vient justement de la play-list parce qu'à part "Whole lotta love", "Heartbreaker pour chauffer la salle et "Celebration day", auxquels on peut ajouter un petit "Nobody's fault but mine", tous les morceaux joués ne font pas parti des incontournables du quatuor anglais. Pas de "Kashmir", ni de "Stairway to heaven" ou de "Dazed and confused". A la place, des brûlots comme "What is and what should never be", "Out on the tiles", "Sick again" et autres "In my time of dying". Alors bien sûr, Chris Robinson n'est pas Robert Plant, cependant, il faut bien reconnaitre que le bougre se débrouille fichtrement bien. La partie rythmique est aussi moins énergique que la paire d'origine. N'est pas John Bonham qui veut ! Mais après tout, cela n'a que peu d'importance car ça ne reste qu'au stade des détails et que finalement, ne boudons pas notre plaisir, ce live s'écoute très bien et que cela fait du bien d'entendre du bon vieux Led Zep' en live !

note       Publiée le jeudi 2 janvier 2003

partagez 'Live at the Greek - Excess all areas' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live at the Greek - Excess all areas"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live at the Greek - Excess all areas".

ajoutez une note sur : "Live at the Greek - Excess all areas"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live at the Greek - Excess all areas".

ajoutez un commentaire sur : "Live at the Greek - Excess all areas"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live at the Greek - Excess all areas".

Dun23 › vendredi 20 décembre 2013 - 18:35  message privé !

C'est effectivement un très bon live de Led Zep...

Note donnée au disque :       
Ramon › vendredi 20 décembre 2013 - 18:24  message privé !

Ok, ce n'est pas Led Zep mais c'est tout de même monstrueusement bon et les musiciens ont La Classe et ça, ça ne se commande pas, tu l'as ou tu l'as pas.

Note donnée au disque :       
Nicko › jeudi 2 janvier 2003 - 23:17  message privé !
avatar
A noter qu'il existe une pochette différente
Note donnée au disque :