Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKing Crimson › Live at Summit Studios 1972

King Crimson › Live at Summit Studios 1972

8 titres - 73:51 min

  • 1/ Pictures of a City (9:38)
  • 2/ Cadence and Cascade (4:46)
  • 3/ Groon (13:49)
  • 4/ 21st Century Schizoid Man (10:10)
  • 5/ Improv : Summit Going On (11:39)
  • 6/ My Hobby (1:31)
  • 7/ The Sailor's Tale (6:52)
  • 8/ The Creator Has a Master Plan [including Improv : Summit & Something Else] (15:26)

enregistrement

Summit Studios, Denver, Colorado, 12 mars 1972

line up

Boz Burrell (basse, chant), Mel Collins (saxophone, flûte, mellotron), Robert Fripp (guitare, mellotron), Ian Wallace (batterie, chœurs)

chronique

Avec ce "Live at Summit Studios", l'incarnation la plus boudée de King Crimson (1971-1972) s'octroie une nouvelle chance de convaincre un auditoire bourré de préjugés. Enregistré au départ pour une émission radio, inutile de préciser que le son est à l'avenant et qu'il tient à distance le pourtant déjà respectable "Live at Jacksonville". On notera peut-être la présence d'un souffle continu mais le groupe s'amuse tellement à faire exploser le vumètre qu'on en oublie même jusqu'à son existence. Cette formation ponctuelle, on ne le dira jamais assez, était peut-être la moins apte techniquement. Les titres de son répertoire sont d'ailleurs ostensiblement les mêmes, et ses parties improvisées profondément ancrées dans le sol par le biais d'un duo basse-batterie terriblement groovy. Mais cette formation à quatre, livrant chaque soir sur scène ce combat vital qui les aide à repousser le plus loin possible l'inéluctable échéance, ne fut pas pour autant la moins méritante. À l'écoute de ce disque, on pourra dire aussi, je l'espère, qu'elle fut probablement une des plus généreuses. "Pictures of a City", "21st Century Schizoid Man" et "Sailor's Tale" sonnent, comme toujours entre les mains du collectif responsable de l'unique et somptueux "Islands", lourds et revêches. La face B inédite de "Cat Food", "Groon", et l'improvisation "Summit Going On" nous donnent à entendre un King Crimson plus que jamais à l'aise avec une certaine forme de hard bop, pratiquée il y a encore peu de temps par John Coltrane lui-même. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard s'ils reprennent en chœur un des titres phares de Pharoah Sanders, "The Creator Has A Master Plan", dans lequel, au gré de leurs pérégrinations, on découvre un Robert Fripp qui improvise de but en blanc les lignes mélodiques de ce qui deviendra plus tard "Larks' Tongues in Aspic Part One" ! De toutes les réalisations du King Crimson Collector's Club publiées jusqu'ici, ce "Live at Summit Studios" est sans doute la plus belle surprise du lot.

note       Publiée le jeudi 19 décembre 2002

partagez 'Live at Summit Studios 1972' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live at Summit Studios 1972"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live at Summit Studios 1972".

ajoutez une note sur : "Live at Summit Studios 1972"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live at Summit Studios 1972".

ajoutez un commentaire sur : "Live at Summit Studios 1972"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live at Summit Studios 1972".

fracture › jeudi 15 janvier 2004 - 11:45  message privé !
Superbe ce live en studio...Dommage que l'on y entende pas le mellotron qui apportait une connotation "plus dark" et plus envoûtante à cette formation tournée vers le jazz
Note donnée au disque :