Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPiirpauke › 2

Piirpauke › 2

8 titres - 37:29 min

  • 1/ Laulu (2:01)
  • 2/ Sirtos (3:37)
  • 3/ Fyssouni (6:31)
  • 4/ Prazider Adeus [Sanon Hyvästi] (5:31)
  • 5/ Agjek (1:17)
  • 6/ Peäldoaivi (3:25)
  • 7/ Penang Osat 1 & 2 (10:59)
  • 8/ Imala Maika (4:08)

enregistrement

Finnvox Studio, Finlande, 1976

line up

Sakari Kukko (saxophone soprano et ténor, piano, bouzouki, percussions), Hasse Walli (guitares acoustiques et électriques, tambourin, mandoline), Antti Hytti (basse, violon égyptien, percussions, mbira, contrebasse), Jukka Wasama (batterie, percussions)

remarques

chronique

Les présentations ont été faites. Le quartette de Sakari Kukko, Hasse Walli, Antti Hytti et Jukka Wasama, qui implosera dans les années à venir, continue sur sa lancée et nous propose très rapidement une suite à leur premier album éponyme. La formule est sensiblement la même, et "2" s'avère être un compagnon idéal à leur premier essai. Toujours la même fraîcheur, toujours le même désir de créer une musique nouvelle par la collision de sensibilités, de senteurs et de couleurs différentes. Ils ouvrent le bal avec trois traditionnels où les multiples facettes de notre monde s'interpénètrent avec délicatesse et intelligence. La courte intro de "Laulu" joue un thème évoquant le pays Celte que l'on croirait sortir d'une cornemuse. Pourtant, c'est le saxophone et un violon égyptien qui entonnent ce chant plaintif. "Sirtos" laisse le champ libre au bouzouki pour s'adonner à ses cabrioles favorites, alors que "Fyssouni", sur une rythmique plus tendue menée par la contrebasse, permet au saxophone soprano de dessiner une de ces mélodies caractéristiques qui font la beauté du langage klezmer, tortueux et passionné. Les percussions illuminent tout le disque de leur brillance et si leur apport était déjà prépondérant aux trames de titres tels que "Laulu" ou "Fyssouni", il devient tout simplement essentiel sur le lumineux "Peäldoaivi" où mille et une clochettes entament un dialogue exaltant avec la flûte, ou sur "Penang Osat 1 & 2", d'abord introduit par le mbira (piano main africain) avant de débouler sur une partie instrumentale jazz fusion digne du meilleur Terje Rypdal ou Finnforest. La touche jazz est toujours là sur "Prazider Adeus" mais elle semble ici moins aventureuse et ressemble à un exercice de style à la Santana (des débuts). L'un dans l'autre, ce second disque de Piirpauke est plus varié que leur précédent opus, mais partage avec celui-ci un même engagement, une même atmosphère. Difficile de les départager...

note       Publiée le dimanche 15 décembre 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "2" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "2".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "2".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "2".