Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRachel's › Handwriting lp

Rachel's › Handwriting lp

7 titres - 43:30 min

  • 1/ Southbound to Marion (3:11)
  • 2/ M. Daguerre (11:28)
  • 3/ Saccharin (7:04)
  • 4/ Frida Kahlo (1:53)
  • 5/ Seratonin (3:34)
  • 6/ Full of Night (14:32)
  • 7/ Handwriting (1:48)

enregistrement

Baltimore, Chicago, Louisville, USA, mai 1991 - octobre 1994

line up

Kevin Coultas (batterie), Christian Frederickson (violon), Rachel Grimes (piano), Gregory King (percussions), Eve Miller (violoncelle), Jeff Mueller (orateur), Jason Noble (basse, guitare, bandes audio), John Upchurch (clarinette), Bob Weston (basse), Richard Barber (contrebasse), Nat Barrett (violoncelle), Marnie Christensen (violon), Mark Greenberg (vibraphone), Michael Kurth (contrebasse), Barry Phipps (basse), Jacob Pine (violon)

remarques

chronique

Styles
musique classique
rock
ovni inclassable
Styles personnels
post rock > néo classique

Voilà le projet type qui brouille les pistes et redistribue les cartes de ceux qui pensaient avoir tout saisi. Même si Rachel's est signé sur le label rock indépendant Quarterstick, il n'y a aucune raison de s'extasier, ni d'attendre au tournant un son de guitare bien cra. Car, tenez vous bien, il s'agit là, ni plus ni moins, d'un ensemble de musiciens réunis autour d'un noyau dur qui éprouve un sérieux penchant pour la musique néo classique. La profondeur des graves des violoncelles et la crépusculaire mélancolie qui s'en dégage sont là pour l'attester. Il y a comme un écho des musiques desespérément tristes d'Henryk Gorecki, et si le rattachement à l'esthétique rock se fait par la présence très discrète de l'ex-guitariste de Rodan, Jason Noble, elle s'écarte fondamentalement de ce qu'un groupe comme Godspeed You Black Emperor ! enregistre sur ses disques. En fait, c'est presque ça, mais sans les montées d'adrénaline et les coups de sang furibards qui donnent parfois l'impression qu'il s'agit d'une stratégie fort louable qui a réussi à intéresser ceux qui ne peuvent pas apprécier la musique sans que ça gueule. Autour de quelques pièces très intimistes, au piano pour "Frida Kahlo", aux violons pour "Saccharin", "Seratonin" et "Handwriting", on trouve aussi deux longues plages : "M.Daguerre" qui démarre comme un de ces jazz oblique, paresseux et hallucinogène tout droit sorti d'un épisode de Twin Peaks. Rachel's met toutefois trop de temps à s'écarter de cette ambiance ma foi séduisante avant de se lancer dans ces phrasés lancinants et douloureux qui font le corps de sa musique. "Full on Night" est peut-être la seule pièce rock du lot - on reconnaît le jeu tricotté de Noble - mais son aspect exclusivement acoustique lui donne une couleur unique. Le morceau s'efface peu à peu devant de longs bruits de corridors, des traces de fumées perdues sur les quais d'une gare, l'atmosphère basculant littéralement dans un essai bruitiste et vaporeux qui n'aurait pas fait pâle figure sur l'album "Absinthe" de Naked City. Un premier jet étonnant et un tremplin pour leurs travaux futurs.

note       Publiée le dimanche 8 décembre 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Handwriting lp".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Handwriting lp".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Handwriting lp".

Scissor Man › jeudi 11 août 2011 - 13:38  message privé !

C'est effectivement une œuvre formidable et pour qq comme moi plutôt réfractaire au classique, je reconnais être envoûté par tant de mélancolie. Si les instruments ne sont pas rock comme Godspeed, je préfère nettement les circonvolutions et atmosphères sombres que dégage le piano et les violons. La beauté triste de "Frida Kahlo" et "Seratonin", le "trip jazz" presque Lounge Lizards de "m. Daguerre" et puis pour finir en beauté, la petite claque rock-indus minimaliste cotonneuse de "Full Of Night". Encore merci à Progmonster pour cette découverte qui ressemble à une BO dont il reste plus qu'a faire film.

Note donnée au disque :       
zen › samedi 18 septembre 2004 - 22:47  message privé !
Etonnant que personne n'ai encore laissé de commentaire sur ce disque... moi qui ne connait vraiment pas grand chose en musique classique, j'adore ce disque, justement il y a un coté rock car chaque morceau est assez court et avec une mélodie évidente, tout en gardant une ambiance crépusculaire de musique de chambre... c'est hyper accessible en fait. les deux morceaux les plus différents, "M.Daguerre" et "Full on night" sont de parfaites réussites aussi ! Il ne me reste plus qu'à acheter le reste de la discographie...