Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPrimordial › Storm before calm

Primordial › Storm before calm

7 titres - 46:16 min

  • 1/ The heretics age 6.16
  • 2/ Fallen to ruin 9.29
  • 3/ Cast to the pyre 7.05
  • 4/ What sleeps within 4.57
  • 5/ Suns first rays 3.12
  • 6/ Sons of the morrigan 8.09
  • 7/ Hosting of the sidhe 7.10

enregistrement

« Storm before calm was recorded under duress and stress in Academy studios during the month of January 2002 ». Enregistré par Mags. Mixé par Mags, Nemtheanga et MacAmlaigh . Produit par Mags et Primordial.

line up

Nemtheanga (voix) ; C.MacUilliam (Guitares) ; P. Mac Gawlaigh (Basse) ; S. O’loaghaire (Batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black/death folk metal

Comment succèder à «Spirit the earth aflame» ? Allez plus loin encore dans l’affinement mélodique, la douceur (relative) atmosphérique, en rajouter encore dans le sonore avec une guitare lead encore plus présente ? Primordial préfère le contre-pied : pour «Storm before calm», le groupe irlandais choisit la noirceur, la puissance, la vitesse et la furie. Le son est plus cru, les premières secondes dignes du «Mystical beast… » de Blut aus Nord, et Nemtheanga a l’air vraiment en colère. Mais incontestablement, le groupe est toujours aussi bon. L’album est une masse noire et harmonique vraiment réussie, la volonté de lourdeur et de vitesse associées est parfaitement mise en place, les lignes de MacUilliam retrouvent la sobriété des «Journey’s» et «Imrama», mais elles dégagent toujours en second plan une épaisseur harmonique excellente, et qui sert tour à tour la hargne, la mélancolie, la volonté d’atmosphère, ou l’impact rythmique des structures de chaque pièce. Après une courte intro acoustique, «Fallen to ruin»déclenche ses foudres ténébreuses… les guitares sont en charbon, Nemtheanga en pleine lycanthropie… et peu à peu, la construction cyclique et tendue du morceau vous soulève littéralement de terre. Les envoûtements garantis de «Cast…» ou «Hosting», la furie de «What sleeps… » ou la qualité formelle de «Sons of the morrigan»… pas de doute, Primordial a encore réussi son coup: fermement inscrit dans un style propre et remarquable, il continue pourtant de surprendre. Chapeau bas et longue route…

note       Publiée le jeudi 14 novembre 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Storm before calm".

notes

Note moyenne        23 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Storm before calm".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Storm before calm".

Powaviolenza › dimanche 4 janvier 2009 - 12:55  message privé !
avatar

Ce skeud tue !!! Putain, "Cast To The Pyre" !

Demonaz Vikernes › lundi 15 septembre 2008 - 19:54  message privé !

Assez deçu par cet album. tres bourrin certe, mais egalement assez fade. Quasiement aucune emotion vehiculée, c'est meme pas beau en fait. Pas non plus mauvais, mais franchement dispensable ! Aucun titre ne sort du lot, pas meme ce Sons of the morrigan que tout le monde semble trouver exceptionnel. tres deçu.

Note donnée au disque :       
juj › mardi 27 juin 2006 - 14:25  message privé !
alors là, c'est avant que son bourrin le laisse en rade (c.à.d sur the gathering wilderness), c'est ça ? c'est monstrueux, à se sentir pousser les tresses
Note donnée au disque :       
noar › lundi 12 janvier 2004 - 23:14  message privé !
bon disque mais je le trouve un peu hermétique. C bien fait mais je ne ressens rien de particulier à son écoute, contrairement aux précédents.
SILENIUS › lundi 9 juin 2003 - 21:03  message privé !
Les fougueux Irlandais sont de retour avec un album fait de colére,ressentiment et nostalgie.La rage de la plupart des titres qui s étirent de longues minutes durant absorbe l esprit le propulsant dans le passé plus que tourmenté de leurs vertes contrée.Mais derriére la révolte se cache aussi la tristesse ,ode aux personnes mortes pour vivre librement.Bel album,bon groupe et magnifique pays rempli de houblon et de moutons à la mine patibulaire.
Note donnée au disque :