Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPrimordial › Spirit the earth aflame

Primordial › Spirit the earth aflame

8 titres - 51:18 min

  • 1/ Spirit the earth aflame 2.25
  • 2/ Gods to the godless 7.49
  • 3/ The soul must sleep 6.39
  • 4/ The burning season 8.44
  • 5/ Glorious dawn 7.24
  • 6/ The cruel sea 4.05
  • 7/ Children of the harvest 8.31
  • 8/ To enter pagan 5.41

enregistrement

« Spirit the earth aflame was recorded over the last two grey weeks of january at Sun Studios, Dublin, Ireland ». Ingénieur : Mags. Produit par Mags et Primordial.

line up

A.A Nemtheanga (voix) ; C.MacUilliam (Guitares) ; P. Mac Gawlaigh (Basse) ; S. O’loaghaire (Batterie)

remarques

Il s'agit de l'édition spéciale à pochette cartonnée. Le titre 8 est un bonus track.

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black/death folk metal

Dès les premières minutes de ce disque, «Spirit the earth aflame» où Nemtheanga récite avec une véhémence contenue ses paroles soignées, on sent que l’on entre dans un bel album. Le son est dense, très acoustique, l’atmosphère brumeuse et triste, et les mélodies aussi simples que belles. Une batterie au son puissant et riche qui alterne les accents et les rythmes, une basse dont les harmonies donnent épaisseur et profondeur aux lignes de MacUilliam, qui a choisi d’ajouter à ses denses et sombres rythmiques l’omniprésence miraculeuse d’une lead/soliste au son aérien. «Gods to the godless», la marécageuse «Soul must sleep», à la montée lourde et implacable, «Burning season» la furieuse, «Glorious dawn»… les titres s’enchaînent comme autant de voyages, de bien belles pièces à la facture simple mais à la finesse merveilleuse. Au dessus des nuages noirs et épais des guitares de MacUilliam s’envole la voix céleste de ses mélodies lead, la rythmique appuie la lenteur, accentue la furie, marque la finesse d’un riff et relance la machine. Les notes sont imposantes et sérieuses, les textures cumulées des guitares, des acoustiques et de la basse créent un tissu sonore aux multiples reflets et sur lequel Nemtheanga s’impose, de plus en plus, en grand tragédien et poète du chant. Extrême, chuchotant, parlant, récitant ou hurlant, il est l’âme torturée qui transcende l’atmosphère triste et lourde dans laquelle baigne Primordial. Avec ce recueil, Primordial continue sa marche personnelle entre tristesse et noirceur, black et death, metal et folk. Il relègue également ses deux prédécesseurs au rang de brouillons, malgré l’incontestable qualité d’un «Journey’s end», et place la barre bien haut.

note       Publiée le jeudi 14 novembre 2002

partagez 'Spirit the earth aflame' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Spirit the earth aflame"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Spirit the earth aflame".

ajoutez une note sur : "Spirit the earth aflame"

Note moyenne :        29 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Spirit the earth aflame".

ajoutez un commentaire sur : "Spirit the earth aflame"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Spirit the earth aflame".

Demonaz Vikernes › lundi 7 mai 2012 - 16:55  message privé !

Un album intéressant, ça démarre très fort, mais je dois admettre que je décroche un peu pendant Burning Season/Glorious Dawn, mais l'interêt revient avec le sublime Cruel Sea. To Enter Pagan ne vaut pas sa version studio, mais bon, ça n'est qu'un bonus. Je déplorerai juste le son de la guitare rythmique, qui me gêne particulierement sur Gods to the Godless. Trop "synthétique" quand on connait le rendu live de ce superbe morceau. Pour moi le plus grand moment de cet album est atteint avec The Soul Must Sleep, pièce absolument incroyable qui se place largement au dessus de tout ce que le groupe avait produit jusque là, et au dessus des autres pistes de cet album.

Note donnée au disque :       
vargounet › samedi 7 janvier 2012 - 14:06  message privé !

Children of the harvest, l'avant le pendant et l'après bataille, dantesque !

Note donnée au disque :       
vargounet › dimanche 29 mai 2011 - 10:56  message privé !

Premier réel contact avec Primordial et c'est superbe! Ecouté en intégralité avant d'aller me pieuter c'est païen mais nullement tapageur. Le côté folk est grandiose, le son de gratte cristallin, le basse ronde et les vocaux ... On croirait un dieu en personne qui nous parle de sa colline genre prends ça dans ta gueule. Contemplatif, voilà le mot. Je m'autorise un 6 directement, en espérant que ça tienne sur la durée.

Note donnée au disque :       
prypiat › vendredi 26 juin 2009 - 15:42  message privé !

Bordel, qu'est-ce que c'est beau !

Note donnée au disque :       
Maradona › vendredi 30 janvier 2009 - 20:55  message privé !

Gods To The Godless =============> Etat de contemplation extatique

Note donnée au disque :