Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTarentel › The order of things

Tarentel › The order of things

7 titres - 56:21 min

  • 1/ Adonai (11:00)
  • 2/ Popol Vuh (6:46)
  • 3/ [Untitled] (1:17)
  • 4/ Ghosty Head (12:18)
  • 5/ Death in the Mind of the Living (13:57)
  • 6/ Pneuma (2:35)
  • 7/ Blessed/Cursed (8:28)

enregistrement

Fonotipia, San Francisco, Californie, USA, août 2000 - mars 2001

line up

Windy Allen (chant, piano), Jefre Cantu Ledesma (guitare, flûte à bec, orgue, samples), Milton Osgood Cross IV (violon), Danny Grody (guitare), Tomas Victor Hayman III (pedal steel), Johnathan Hughes (accordéon, batterie, vibraphone), Zoe Keating (violoncelle), Trevor Montgomery (basse, guitare), Noel Morrison (flûte à bec), Jeffrey Rosenberg (guitare), Dianna Rowan (harpe), Amy Scott (trombone), David Taylor (trompette), Kenseth Thibideau (basse, orgue de barbarie)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
post rock

Qui l'eut cru ? Tarentel se voit signé sur Neurot Recordings ! Bien qu'il ne s'agisse pas, à proprement parler, de la tasse de thé habituelle du label de nos amis de Neurosis, à la lumière de leur album studio 2001, "A Sun that Never Sets", et son titre "Falling Unknown" dont le final partage plus d'un parallèle avec l'esthétique de Godspeed You Black Emperor !, tout devient tout à coup plus clair. Cette fois, Tarentel met les petits plats dans les grands en élargissant à la fois sa formation et son horizon en introduisant une foule d'instruments divers, de l'accordéon au vibraphone, en passant par une section de violons, une section de cuivres et même l'introduction du chant (sur "Death in the Mind of the Living"), le tout permettant de revêtir cet aspect philharmonique auquel le groupe aspire et vers lequel il tend depuis un moment. Les atmosphères sont toujours au départ aussi dépouillées, amenant des gammes successives, puis des arpèges de notes à se relayer pour faire croître cette tension jusqu'à l'explosion, sauf que celle-ci est, une fois n'est pas coutume, absente, écueil que le groupe a eu l'intelligence d'éviter car si tout le monde commence à avoir l'habitude de ce procédé, il commence aussi, faut bien le dire, à casser tout doucement les pieds. Ainsi, avec des compositions intimistes aussi bien faites, pleine de sensibilité et de passion, ou des plages instrumentales minimalistes lourdes de tension ("Pneuma"), Tarentel échappe à toute comparaison avec son cousin canadien, pour évoluer dans un décor semblable à celui déployé par A Silver Mt.Zion ou Rachel's, pour ce côté musique de chambre sur le final majestueux et pondéré de "Blessed/Cursed", voire Sigur Ros, mais en nettement moins neurasthénique tout de même (et c'est pas difficile).

note       Publiée le jeudi 14 novembre 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The order of things" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The order of things".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The order of things".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The order of things".

punksportif Envoyez un message privé àpunksportif
l'album idéal pour rester chez soi à regarder une pluie d'automne dehors...
Note donnée au disque :