Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOzzy Osbourne › Ozzmosis

Ozzy Osbourne › Ozzmosis

10 titres - 56:49 min

  • 1/ Perry Mason
  • 2/ I just want you
  • 3/ Ghost behind my eyes
  • 4/ Thunder underground
  • 5/ See you on the other side
  • 6/ Tomorrow
  • 7/ Denial
  • 8/ My little man
  • 9/ My Jekyll doesn't hide
  • 10/ Old L.A. tonight

enregistrement

Enregistré aux Studios Guillaume Tell à Paris

line up

Michael Beinhorn (claviers), Geezer Butler (basse), Ozzy Osbourne (chant), Rick Wakeman (claviers), Zakk Wylde (guitares), Deen Castronovo (batterie)

chronique

Styles
metal
Styles personnels
heavy metal

Moins de 3 ans ! Voilà ce qu'aura duré la retraite de ce cher Ozzy Osbourne ! Et pour un retour, il ne pouvait qu'engager des musiciens dignes de ce nom ! Zakk Wylde à la guitare, normal, à la basse, son vieux compagnon Geezer Butler de Black Sabbath, Deen Castronovo derrière les fûts venu de... Black Sabbath nouvelle formule, et aux claviers, Rick Wakeman, ex-Yes, qui avait déjà collaboré avec Ozzy sur le "Sabbath bloody sabbath" de Black Sabbath ! Qur du beau monde en quelques sortes ! Musicalement, l'album est très sombre, certainement ce que l'Anglais a fait de plus sombre de toute sa carrière. Ozzy abandonne le côté rock de sa musique pour quelque chose de plus "metal", et en même temps lent sur les trois quarts de l'album. Seuls 3 titres sont rapides (et encore...), mais il s'agit quand même certainement des morceaux les plus aggressifs qu'il ait composé (période Black Sabbath incluse...) surtout en ce qui concerne "Thunder underground" et "My Jekyll doesn't hide". Ici, le principal effort a été effectué au niveau des arrangements et des atmosphères avec une tonne de claviers d'ambiance, il faut dire, ils s'y sont mis à 2 claviéristes... Il s'agit vraiment d'un album à part dans la discographie du Madman, il ne recéle aucun tube et pourtant il est vraiment excellent, très homogène et bien inspiré (il a été aidé par quelques invités dans l'écriture des titres, comme Steve Vai et Lemmy Kilmister de Motörhead qui avait déjà écrits quelques titres pour Ozzy du temps de l'album "No more tears"). La voix d'Ozzy est toujours aussi personnelle et reconnaissable entre mille. Zakk Wylde à la guitare est fidéle à lui-même avec un son toujours aussi saturé et un jeu maitrisé à la perfection ! Bien que différent du reste de la discographie d'Ozzy, ce "Ozzmosis" est quand même un très grand album de l'ex-Black Sabbath ! Un must, le Madman est toujours bien vivant, qu'on se le dise !!!

note       Publiée le dimanche 10 novembre 2002

partagez 'Ozzmosis' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Ozzmosis"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Ozzmosis".

ajoutez une note sur : "Ozzmosis"

Note moyenne :        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ozzmosis".

ajoutez un commentaire sur : "Ozzmosis"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ozzmosis".

saïmone › vendredi 19 juillet 2019 - 09:47  message privé !
avatar

aime ce commentaire

Raven › jeudi 18 juillet 2019 - 20:58  message privé !
avatar

Vieillit vraiment bien, cet Ozzy blockbuster griffé Beinhorn (Mr. Mother's Milk, Superunknown, Untouchables...) charriant chez moi - bien plus que No more tears - pléthore de saveurs nostalgiques 90's, un peu écœurantes comme la voix fluo-cokée d'Ozzy, mais surtout addictives. "I just want you", "Tomorrow", "See you on the other side" raaah. Et ces morceaux plus beauf-metal (ou ce que certains appellent 'groove-metal' ?) avec des gros riffs mal dégrossis bien houilleux (Zakk Wylde est à Ozzy ce que Tommy Victor sera à Danzig) style "Perry Mason", "Thunder Underground", "Ghost behing my eyes"... Cosy Osbourne !

Note donnée au disque :       
Pat Bateman › jeudi 11 avril 2013 - 19:16  message privé !

Une bien bonne galette du père Ozzy, à la fois grasse et sucrée, miam !

Note donnée au disque :       
Mountain of Judgement › dimanche 27 décembre 2009 - 13:06  message privé !

Un bail que je l'avais pas dépoussiéré çui-là. Pas le plus judicieux pour accompagner un p'tit déj' tardif de convalescent ("Thunder Underground" transforme le thé en huile de vidange), mais la tranche du boîtier avec ses gros caractères blancs tape-à-l'oeil au réveil lui donnait un avantage certain. Bon, et puis "Perry Mason", et puis "I Just Want you", et puis "Tomorrow"... Ah! "Tomorrow"! So it's, I'll see you tomorrow, I'll see you tomorrow!

Note donnée au disque :       
Raven › jeudi 23 avril 2009 - 01:24  message privé !
avatar

tiens bonne idée, un ptit Tomorrow ça peut le faire là

Note donnée au disque :