Vous êtes ici › Les groupes / artistesEÉtant Donnés › Offenbarung und untergang

Étant Donnés › Offenbarung und untergang

cd • 6 titres • 37:52 min

  • 1(untitled)8:31
  • 2(untitled)9:41
  • 3(untitled)4:51
  • 4(untitled)4:09
  • 5(untitled)3:52
  • 6(untitled)6:44

line up

Marc Hurtado, Eric Hurtado

Musiciens additionnels : Michael Gira (voix), Mark Cunngham (trompette), Saba Komossa (voix)

remarques

Le disque est sorti sous le nom "ETANT DONNES with Michael GIRA".

chronique

Styles
ambient
spoken word / lecture / poésie
Styles personnels
narratif maladif

Dès l'ouverture on comprend que l'on a affaire à quelque chose de spécial, de différent, de grand. Les textures ambientes, lourdes, profondes, mystérieuses et assez inquiètantes, s'installent... Puis retentit une étrange trompette distordue sortie d'on ne sait où. Quand survient la voix, lente, étrange elle aussi, nonchalente comme sous l'emprise de puissants narcotiques on comprend. On comprend que "Offenbarung und untergang" fait partie de ces oeuvres uniques et fortes, qui font qu'on est plus tout à fait le même avant et après leur écoute. Doucement les voix, parlées toujours, jamais chantées, égrennent les mots en allemand. Ces mots, dont la diction évoque par moment la voix d'un fou, ce sont ceux de "Offenbarung und untergang", texte de l'autrichien Georg Trakl datant de 1914 relatant une aventure bizarre et cauchemardesque. Trakl était un pharmacien sous dépendance de l'alcool et de drogues qui servit sur les fronts de la première guerre mondiale et qui décéda d'un overdose de cocaïne fin 1914. Malgré les apparences, Etant Donnés est pourtant un groupe français formé par les frères Hurtado (Eric et Marc) dont le nom fait référence à une pièce de Marcel Duchamp. Leur univers musical se veut "une sorte de continuation lyrique et dramatique aux potentialités plastiques de cette œuvre". Les atmosphères à couper au coûteau, la folie léthargique et la puissance hypnotique des voix (parmi lequelles on trouve celle de Michael Gira, le chanteur des Swans), et la justesse incroyable de l'interprétation font de cet album une expérience intense. Il s'agit là d'une véritable oeuvre d'auteurs, passionnante et noire, aussi étrange qu'irréelle.

note       Publiée le vendredi 8 novembre 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Offenbarung und untergang".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Offenbarung und untergang".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Offenbarung und untergang".

Scissor Man Envoyez un message privé àScissor Man

Je connais pas bien leurs albums ; disons que c'est très minimaliste genre bruits et chuchotements. Leurs prestations scéniques sont par contre très différentes et ne laissent pas indifférent. En live, ce sont des vrais "performers" et je garde un très bon souvenir d'eux, en première partie d'Alan Vega. Je les ai vus aussi à la Maison des Métallos et tout le monde était sur le cul.

ericbaisons Envoyez un message privé àericbaisons

C'est bien le groupe "indus" qui a sorti des disques sur le label de Die Form? Leur début vaut le coup? ça se rapproche de TG comme dit kama?

Neocreed Envoyez un message privé àNeocreed

A quand d'autres chroniques tiens? genre Royaume ou le Sens Positif..

kama Envoyez un message privé àkama

Le TG montpellierain.

Seb de Super Envoyez un message privé àSeb de Super

Il est bien celui même si il faut aimé l'ambiante et le spoken words. Re-up est un peu plus varié avec notament la participation d'Alan Vega, de Lydia Lunch et Genesis P-Orridge.