Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEllery Eskelin › Five other pieces (+2)

Ellery Eskelin › Five other pieces (+2)

  • 1999 • Hatology 533 • 1 CD digipack

7 titres - 72:47 min

  • 1/ The Dance of Maya (10:39)
  • 2/ April (8:45)
  • 3/ India (12:32)
  • 4/ Song for Ché (6:14)
  • 5/ Prelude II (6:22)
  • 6/ Cause and Effect (10:27)
  • 7/ Ways and Means (17:48)

enregistrement

Kulak, Berikon, Suisse, 12 et 13 octobre 1998

line up

Jim Black (batterie, percussions), Ellery Eskelin (saxophone ténor), Andrea Parkins (sampler, claviers, accordéon)

remarques

Édition limitée à 3000 exemplaires

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
free improvisation > avant-garde

Pour le coup, notre super trio s'est fait un petit plaisir en s'attribuant le droit de revisiter quelques titres du répetoire jazz classique, pas si classique que ça finalement, et surtout d'une manière qui l'est bien moins encore ! Parmi les cinq titres soumis à ce périlleux exercice, trois d'entre eux sont tout simplement étourdissant. Jugez plutôt : d'entrée, ils s'attaquent à "The Dance of Maya", un des grands moments du premier disque du Mahavishnu Orchestra de John McLaughlin. L'accordéon reproduit les gammes cycliques de la guitare alors que le saxophone reprend à son compte les parties solistes du violon et du clavier pendant que la batterie de Jim Black adapte la partition de Billy Cobham, avec plus de pondération, tout en restant aussi tranché, efficace, bref, décisif. Délirant. Reprendre Coltrane est devenue monnaie courante, mais le faire d'une telle façon, si biaisée et pourtant si respectueuse, au point d'en conserver - voire d'en magnifier - l'essence, confine quasiment au prodige. "India" est le titre choisi par le trio pour rendre hommage au colossal saxophoniste. Brillant. "Song for Ché" de Charlie Haden a lui aussi fait l'objet de nombreuses adaptations. Pourtant, la présence de l'accordéon pour l'interprétation de ce titre semble comme mettre en résonnance toute la gravité et la détresse qui habitait déjà à l'origine cette pièce d'anthologie. Magique. Si Lennie Tristano, avec "April" et George Gershwin ("Prelude II") sont les deux autres à faire les frais de l'opération, le "(+2)" du titre de l'album se justifie par la présence de deux nouvelles compositions énergiques et lyriques signée de la main d'Ellery Eskelin. Il s'agit de "Cause and Effect" et "Ways and Means", qui clôturent l'album. La recette éprouvée sur leurs albums précédents, et encore sur le présent disque au travers de ses cinq reprises, fonctionne toujours à merveille, avec ses articulations surprises, ses bruitages, ses moments contrastés entre totale liberté et totale retenue, ses interventions étincellantes comme surgissant du néant. C'est toujours aussi excellent, mais peut-être est-il temps de passer à autre chose...

note       Publiée le jeudi 7 novembre 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Five other pieces (+2)" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Five other pieces (+2)".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Five other pieces (+2)".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Five other pieces (+2)".

Coltranophile Envoyez un message privé àColtranophile
Il faut que je le ressorte ce disque, mon premier Eskelin et un fabuleux souvenir. Il reste un des meilleurs avec les deux précédents et 12(+1) Imaginary Views. Trés bon souvenir en live également.
Note donnée au disque :