Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLegenda › Eclipse

Legenda › Eclipse

12 titres - 50:59 min

  • 1/ The night has drawn night
  • 2/ Where the devils dance
  • 3/ Rev.66
  • 4/ Shades and shadows
  • 5/ Dead red roses
  • 6/ Melancholy
  • 7/ Cohorts of demons
  • 8/ Sister shadow sister (blooddance-mix)
  • 9/The fall of crow
  • 10/ Springrealm
  • 11/ The heart of the north
  • 12/ Eclipse

enregistrement

Enregistré aux studios Tico-Tico, Finlande 1998, par Ahti Kortelainen. Produit par Ahti Kortelainen et Legenda.

line up

Herr Karpinen (basses) ; Sir Luttinen (Vocaux, guitares, batterie et claviers) ; chant sur «Sister… » : Sami Huotari.

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
dark metal sympho/atmosphérique

Legenda est à part… incontestablement. «Eclipse» commence tel «Battles in the north», de l’ultra speed, du black de chez black… the night has drawn night. Mais dès le morceau suivant, Sir Luttinen retrouve cette lourdeur lente et mélancolique, mélodique, qui faisait l’étrange et fascinante atmosphère de «Autumnal». Mais ce deuxième album se veut beaucoup plus symphonique, contrasté, claviers très en avant, enveloppants : à l’arrivée, l’album a perdu de cette superbe pureté black qui illuminait «Autumnal». Mais il a gagné en grandeur sonore, en puissance épique, en profondeur nocturne et les riffs, mélodies et autre thèmes de claviers sont magnifiquement inspirés, et efficaces. «Rev.66», «Cohorts of demons» sont de petites bombes de pêche et d’ambiances, «Where the devils dance», «Melancholy» la bien nommée, «Sister shadow sister» au chant clair aussi surprenant qu’excellent ou encore «The heart of the north» nous viennent tout droit de l’automne dernier, lentes et noires, mais soulevées ici par d’amples nappes de clavier en velour, enrichies de vocaux plus fins, de breaks instrumentaux, guitares claires, claviers leads, ruptures. Luttinen est devenu un excellent vocaliste, haineux et triste, violent et précis, et derrière ses fûts, il a enrichi ses rythmiques, comme en témoignent la très fine «Springrealm», «The night…» ou «Eclipse», qui clôture l’album comme une sorte de rétrospective imprégnée des claviers, blasts, lenteurs et magnificences que l’on aura croisé tout au long de l’album. Et quel album… quel inspiration et quelle patte : la grandeur de «Shades and shadows», tout en solidité et ampleur, l’efficacité heavy de «Fall of crow» que les claviers viennent littéralement mystifier jusqu’à l’astral, voilà ce qui caractérise le mieux cet autre magnifique album du side-project du frangin Luttinen. Structures plus riches, breaks et enchaînements, arrangements accrus, inspiration sans défaut et une immense dose de nuit vous transportent directement et sans effort, ailleurs… tout simplement ailleurs. Une seule chose est sûre : il fait triste et froid.

note       Publiée le dimanche 27 octobre 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Eclipse".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Eclipse".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Eclipse".

Demonaz Vikernes › mardi 4 juin 2019 - 16:43  message privé !

Un chouia moins bien que le premier, mais The Night Has Drawn Night, quelle introduction !

Note donnée au disque :       
prowler › lundi 12 mai 2003 - 15:35  message privé !
C'est vrai que quand deboule "the night has drawn night" on a du mal a reconnaitre LEGENDA et pourtant c'est eux (ou plutot lui:Sir Luttinen) et on retrouve emerveille une inspiration riche et melancholique.Le titre "sister shadow sister" peut paraitre a part et pourtant il s'integre a l'ensemble magnifiquement ,avec un chant lancinant limite plaintif , unique!Petit reproche toutefois , il n'y a que les paroles du morceau "eclipse" ce qui ne permet pas d'admirer la prose de Sir Luttinen , dommage.
Note donnée au disque :       
solarfall › lundi 28 octobre 2002 - 14:00  message privé !
Beaucoup plus accessible et diversifié que son excellent prédecesseur, cet album est de très bonne facture... Certains tiqueront probablement sur "Sister Shadow Sister", qui jure un peu avec le reste (tout comme le furieux morceau d'ouverture) mais l'ensemble reste pour moi une complète réussite... Des morceaux excellents comme Eclipse, Rev. 666, et la bonne qualité de l'ensemble font de ce disque un de ceux que j'adore me réécouter assez régulièrement, et dont je ne me lasse pas... Je le range au niveau d'un "Nightworks" de Diabolical Masquerade...
Note donnée au disque :