Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPaatos › Timeloss

Paatos › Timeloss

5 titres - 39:47 min

  • 1/ Sensor (5:11)
  • 2/ Hypnotique (8:32)
  • 3/ Tea (5:45)
  • 4/ They Are Beautiful (7:44)
  • 5/ Quits (12:17)

enregistrement

Södra Hamnvägen, Suède, avril - mai 2002

line up

Petronella Nettermalm (chant, violoncelle), Huxflux Nettermalm (batterie, percussions, programmation), Johan Wallen (piano électrique), Reine Fiske (guitare), Stefan Dimle (basse), Jonas Wall (saxophone), Micke Sörensen (trompette), Per Kristensson (trombone)

remarques

chronique

Styles
progressif
pop
Styles personnels
renouveau progressif

Landberk démembré, nous avions pu retrouver Stefan Dimle et Reine Fiske pour l'unique et gothique "Morte Macabre" aux côtés de Peter Nordin et Niklas Berg d'Anekdoten. Cette aventure, encore moins que celle de Landberk, n'allait pas non plus faire long feu, aussi ne sommes nous pas surpris - et pour tout dire, ravis même - de retrouver nos deux protagonistes dans un nouveau collectif dont le nom est Paatos. Après un premier simple de deux titres constitué d'un inédit ("Perception"), le groupe publie son premier album, "Timeloss", début octobre 2002. Rapellons ici combien la rédaction de chroniques est un exercice délicat, surtout dans le feu de la publication d'un tout nouvel album, au point de peut-être susciter à posteriori chez l'auteur quelques regrets sur les positions que l'on assumait alors si fièrement derrière son clavier. Néanmoins, ceci étant dit, faut bien que je me lance, alors j'y vais... Première chose à noter, et qu'il me semble important de souligner, Paatos apparaît plus que probablement comme une entité menée de front par le couple Petronella (chant, violoncelle) et Huxflux (batterie, compositeur) Nettermalm auxquels se sont adjoints les acolytes de l'épisode Landberk. Une nuance importante car la musique, si elle partage quelques solides points communs avec celle de Landberk (omniprésence du Mellotron, le jeu de guitare fluide de Reine Fiske et les ambiances qui en découlent), ne vise pas du tout le même objectif. "Hypnotique", "Tea" et "They Are Beautiful" portent tout de même en eux les traces de cette pop nonchalante et énigmatique dont l'amateur avisé, c'est certain, attend, fébrile, de nouveaux signes, mais celles-ci semblent comme reléguées à l'arrière plan, comme s'il s'agissait d'un lourd fardeau difficile à assumer. Les deux autres titres figurant sur l'album peuvent en effet le laisser penser : "Sensor", le titre remuant qui ouvre les hostilités, met en exergue les talents de chanteuse de Petronella qui dit aimer Björk, et cela s'entend. Si sa manière de suivre la mélodie reproduit les inflexions de l'islandaise, ce sera pourtant la seule occasion de souligner sur cet album une telle similitude. "Quits", la dernière plage, soulève quant à elle l'ambitieux pari de mêler rythmique drum'n'bass, trip hop et jazz dans un déferlement sonore de plus de dix minutes bien dans l'air du temps (de Radiohead à Godspeed You Black Emperor !, oui, encore eux...). Ainsi, ces deux titres montrent sans ambages que Paatos n'est ni un prolongement de l'expérience Landberk, ni une nouvelle étape. Il se veut résolument autre. Et en dépit de ses fragrances embrumées évoquées plus avant (en définitive, propre à toutes les formations scandinaves), ce nouveau quintette propose un tir groupé de cinq plages qui nécessiteront peut-être encore de nombreuses autres écoutes avant de révéler tous leurs talents cachés, mais qui d'ores et déjà, assoit un groupe au potentiel que l'on souhaite prometteur qu'on ne peut que soutenir face à son désir d'explorer d'autres pistes.

note       Publiée le dimanche 20 octobre 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Timeloss".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Timeloss".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Timeloss".

stickgrozeil › jeudi 14 octobre 2021 - 14:12 Envoyez un message privé àstickgrozeil

Découvert sur le tard, bien après Kallocain, leur plus gros succès (enfin, tout est relatif), ce disque m'a emballé et continue de le faire d'ailleurs. Dommage que le groupe ait un peu perdu en saveur avec le temps (mais qui reste quand même intéressant AMHA)

Note donnée au disque :       
torquemada › samedi 6 janvier 2007 - 15:16 Envoyez un message privé àtorquemada
Un premier album très interessant (en tout cas beaucoup plus que "Silence Of Another Kind", il me semble). Certaines sonorités (rythmiques et mellotron), notamment sur le premier titre, me rappellent Anekdoten. Bien foutu !
Note donnée au disque :       
stickgrozeil › jeudi 8 décembre 2005 - 10:08 Envoyez un message privé àstickgrozeil
Tous les titres sont excellents, avec une mention particulière pour Hypnotique bien sûr, ainsi que le premier titre, un hit en puissance!
Note donnée au disque :       
fracture › mardi 8 juin 2004 - 10:33 Envoyez un message privé àfracture
'TAIN, IL EST MAGNIFIQUE LE NOUVEAU PAATOS, KOLLACAIN!!! Je le recommande vraiment, je l'ai reçu hier, jour de sa sortie! C'est moins prog que le premier (plus elctro), mais on s'en fout... c'est toujours aussi vaporeux calme, mélancolique... et si vous voulez admirer la superbe Patronellea, achetez l'édition limitée avec le dvd bonus (4 morceaux joués en live). Juste un tout tout petit bémol, le son de guitare de Reine Fiske manque un peu. Le nouveau gratteux (Nylander) est excellent mais plus lisse quand même. J'ai lu quelque part que Fiske avait dû abandonner Paatos car il a trop de projets en cours, lesquels? Tu as des infos à ce sujet Proggy ? D'ailleurs, petit excursus, ces gens arrivent-ils à vivre de leur zique? J'étais au concert d'Anekdoten en Suisse (devant 60 personnes seulement) et on a pu discuter avec les membres du groupe avant le concert. Tous ont des activités professionnelles annexes (2 d'entre eux vendent des disques par exemple).
Note donnée au disque :       
darktwins › vendredi 7 mai 2004 - 12:17 Envoyez un message privé àdarktwins
Album calme, vaporeux, ethéré et d'une beauté glaciale.Mariage réussi entre une fusion trip-hop et progressive de qualité.
Note donnée au disque :