Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Bandes originales de films › The Exorcist

Compilations - Bandes originales de films › The Exorcist

10 titres - 44:28 min

  • 1/ Iraq
  • 2/ Tubular Bells
  • 3/ Five Pieces For Orchestra
  • 4/ Polymorphia
  • 5/ String Quartet
  • 6/ Windharp
  • 7/ Night of the Electronic Insects
  • 8/ Kanon for Orchestra and Tape
  • 9/ Tubular Bells
  • 10/ Fantasia For Strings

enregistrement

New York, novembre 1973

line up

Mike Oldfield, The National Philharmonic Orchestra conducted by Leonard Slatkin

remarques

1/ composé par Jack Nitzsche 2 et 9/ composé par Mike Oldfield 3/ composé par Anton Webern 4, 5 et 8/ composé par Krzystof Penderecki 6/ composé par Harry Bee 7/ composé par George Crum 10/ composé par Hans Werner Henze

chronique

Styles
ambient
musique de film
Styles personnels
expérimental

La bande originale de ce film mythique a la particularité d’avoir été mise en place à partir du rassemblement de plusieurs compositions d’origines diverses. La plus connue en est bien entendu le « Tubular Bells » de Mike Oldfield, qui bien qu’étant souvent associé systématiquement au film de William Friedkin, ne présente, à la réécoute de la seule bande originale (sans les images), un caractère sombre et horrifique que peu prononcé. Il en est tout autre de « Five Pieces for Orchestra », « Polymorphia » et « Kanon for Orchestra and Tape » , de sombres pièces orchestrales de Krzysztof Penderecki dont le seul but est de porter et créer toute l’ambiance et l’atmosphère d’horreur des moments les plus glaçants du film. « Polymorphia » est une longue composition de 12 minutes qui vous glace littéralement le sang : cordes qui grincent, pincées, stridentes, menaçantes, diaboliques…on a envie que ça s’arrête, mais non, les instruments et les sons continuent, vous obsèdent, vous possèdent. En termes concrets, on est ici finalement peu éloigné des expérimentations instrumentales et sonores à la stockhausen, sauf que le principe est de créer des atmosphères uniquement et complètement dédiées à l’ambiance d’horreur du film. On peut aussi remarquer que pour l’époque, 1973, l’utilisation et les expérimentations faites des synthétiseurs et des effets spéciaux est assez remarquable. Même si les compositeurs sont différents, le tout a été enregistré par le « National Philharmonic Orchestra » , ce qui lui confère un caractère très homogène (le son y est aussi pour quelque chose). En conclusion, cette musique, entièrement et excellemment expérimentale, a le prestige de coller parfaitement aux images de ce film mythique.

note       Publiée le vendredi 11 octobre 2002

partagez 'The Exorcist' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Exorcist"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Exorcist".

ajoutez une note sur : "The Exorcist"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Exorcist".

ajoutez un commentaire sur : "The Exorcist"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Exorcist".

bloodyhours › mardi 21 juillet 2009 - 00:49  message privé !

Le film est à taper des barres parfois !

kfigaro › mercredi 7 décembre 2005 - 16:41  message privé !
étrangement, "Polymorphia" de Penderecki est d'ailleurs une oeuvre très rare sur CD (à part sur cette bande originale)... Warner a aussi éditée en son temps la bande originale rejetée de Lalo Schifrin qui s'inspire aussi beaucoup de l'école Polonaise (notamment de Lutolawski)
Nicko › lundi 4 novembre 2002 - 23:20  message privé !
avatar
Désolé, mais perso, j'ai pas du tout aimé le film.... trop long pendant les 3/4 du film et la fin est bâclée et trop rapide ! lol ! Et la musique ne m'a pas marqué + que cela... à part le passage repris sur la première démo de Marduk !!!
Vicious.666 › dimanche 13 octobre 2002 - 23:27  message privé !
Voilà une bO qui m'intéresse ! En tout cas le thème principal est CULTE !
Wolf666 › samedi 12 octobre 2002 - 14:08  message privé !
De cette bande originale on retient que "Tubular bells" d'Oldfield. le thème principal éclipse tout les autres. Il colle tellement bien à l'ambience du film!