Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCorrosion Of Conformity › Deliverance

Corrosion Of Conformity › Deliverance

cd | 14 titres | 54:27 min

  • 1 Heaven's not overflowing
  • 2 Albatross
  • 3 Clean my Wounds
  • 4 Without wings
  • 5 Broken man
  • 6 Senor limpio
  • 7 Mano de mono
  • 8 Seven days
  • 9 #2121313
  • 10 My grain
  • 11 Deliverance
  • 12 Shake like you
  • 13 Shelter
  • 14 Pearls before swine

enregistrement

Atlanta

line up

Mike Dean (basse, chant), Woody Weatherman (guitares), Peeper Keenan (guitare, chant), Reed Mullin (batterie)

chronique

Styles
heavy metal
rock
stoner
Styles personnels
stoner-metal

Tout aussi opiniâtrement groovy que Blind, mais plus clinquant, et plus dans les clous d'un simili-grunge de biker ultra-classique délesté de toute thrash (kofkof - accent à la Efa, les vapeurs d'échappements m'ont cramé le gosier- je voulais bien sûr dire "de toute rage" !), Deliverance est cet album de tous les suffrages métalleux, récupéré par beaucoup à cause d'une tendance à l'exhaustivité stoner pendant les périodes de chaleur. Quand il fait chaud, il faut beaucoup de boisson fraîche, et il faut beaucoup de stoner, alors des fois on en achète trop, et on prend du stoner de métalleux, parce qu'on est un peu moins difficiles quand on sue. Corrosion of Conformity reste un groupe comme son nom, assez fâché avec le magnétisme, guère plus que sympathique, d'ailleurs quand j'étais petit je les confondais avec Masters of Reality et je suis d'ailleurs toujours pas allé vérifier la disco des seconds dans le détail. Alors je chronique ce skeud culte comme un garagiste fait sa vidange : désinvoltement, sans excentricité, en artisan, comme ce groupe. J'ôte les boulons : filetage un peu grippé, puis ça coule - marron tendance caca boudin, mais rien d'inquiétant, le niveau était bon. Ce moteur a déjà vécu, il a bien travaillé, et a été préservé des excès. Conduite civile, probablement respectueuse des limitations de vitesse en ville. Rien que d'assez banal pour une cylindrée stoner. Bien, ça sera vite résumé. Nous tenons l'album impeccable du genre, moins extatique que les meilleurs Monster Magnet, moins graisseux que les meilleurs Kyuss, mais solide. Riffs 90's cools, son 90's cools, feeling très Red Hot Chili Peppers pour hommes, instrumental acoustique 100% dans l'esprit des interludes naïfs de Iommi sur les premiers Black Sabbath, avec cette sensation que oui, ces moments gratouille mélodique incapacitante c'est juste de la chute de slow qui a foiré car COC a les pouces trop boudinés pour faire des slows (groupe sensuel ? cambouais ; mouais long), quelques tubes incontestables ("Clean My Wounds" bien sûr, mais aussi "Broken Man", en tête) et le chant très middle class de Keenan qui poivre un peu tout ça. Un Soundgarden sudiste et au charisme un peu mijaurée, pour garagistes pas trop difficiles, voilà le meilleur résumé que j'en ferais. Je remets le capot après révision des 50000km, m'essuie les mains dans mon vieux chiffon ; cette caisse peut rester dans son jus sans problème, elle a encore blinde de kilomètres en rab, le reste c'est pas mes oignons. Je vais me chercher une bière bien fraîche, tiens.

note       Publiée le dimanche 24 mai 2015

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

partagez 'Deliverance' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Deliverance"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Deliverance".

ajoutez une note sur : "Deliverance"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Deliverance".

ajoutez un commentaire sur : "Deliverance"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Deliverance".

torquemada › mardi 28 janvier 2020 - 07:47  message privé !

RIP Reed Mullin.

Note donnée au disque :       
born to gulo › mardi 19 février 2019 - 20:30  message privé !

Aucun riff mémorable (à mon oreille et au sens strict du procès verbal) mais aucun moins que bourré de feeling... et la voix de Keenan qui incarne la grâce sudiste à son sommet, tout bonnement irrésistible. Une tuerie en toute modestie.

Dun23 › dimanche 12 octobre 2014 - 21:24  message privé !

Juste excellent.

Note donnée au disque :       
torquemada › jeudi 31 août 2006 - 12:14  message privé !
Je découvre le dernier album "In The Arms Of God", qui est une petite bombe.
Note donnée au disque :       
hypocrisy › samedi 12 octobre 2002 - 13:00  message privé !
Ba oui, d'accord avec toi Solar. Ce disque n'est ni sombre, ni experimental. ça n'empeche pas qu'il soit excellent - et moi je lui préfère d'ailleurs le suivant qui est vraiment une petite bombe. Mais au niveau du style, si ils mettent du c.o.c, ils vont bientôt pouvoir mettre du maiden etc... Car c'est quand même plus sombre que ça ou les autres trucs stoner... ah quel concept!