Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSwans › The Great Annihilator

Swans › The Great Annihilator

cd | 16 titres

  • 1 In
  • 2 I am the sun
  • 3 She lives
  • 4 Celebrity lifestyle
  • 5 Mother/father
  • 6 Blood promise
  • 7 Mind/body/light/sound
  • 8 My buried child
  • 9 Warm
  • 10 Alcohol the seed
  • 11 Killing for company
  • 12 Mother's milk
  • 13 Where does a body end
  • 14 Telepathy
  • 15 The great annihilator
  • 16 Out

enregistrement

Février 1993, juin 1994 BC Studios-Brooklyn, Baby Monster studios-New York, Warzone-Chicago

line up

Martin Atkins (batterie), Michael Gira (chant, guitares, sons), Jarboe (chant, orgue), Algis Kizys (basse), Ted Parsons (batterie), Bill Rieflin (batterie), Clinton Steele (guitares), Norman Westberg (guitare)

chronique

Difficile de catégoriser un disque des Swans tant il est vrai que ce groupe ne ressemble qu'à lui-même : une identité forte autour d'un couple mythique, Michaël Gira et Jarboe. L'énorme discographie des américains est d'autant plus tentaculaire qu'elle a abordé des genres très variés et donné naissance à de multiples projets solos et de collaborations toujours surprenantes. S'il ne devait y avoir qu'un seul disque à conseiller (idée stupide je vous l'accorde), 'The great annihilator' serait celui-là. Dès 'In' l'auditeur a un aperçu très significatif de l'univers 'swansien' : accords de guitares aériens, percussions soutenues et puissantes (retour entre autres de Ted Parsons de Prong), nappes atmosphériques et choeurs. Le génialissime 'I am the sun' continue sur cette même lancée avec une énergie incroyable, une rythmique tour à tour martelée ou en roulements, et des choeurs d'enfants pour donner écho à la voix éthérée de Michaël Gira ! C'est le même genre de folie qui anime 'Mother/Father', sur lequel la voix si particulière de Jarboe se fait vindicative et efficace. De moments intimistes (la sublime folk de 'Blood promise', celle plus pop de 'Warm') en explosions rock cold ('Celebrity lifestyle' qui fait penser à Sonic Youth) ou carrément apocalyptiques ('Mother/Father', 'The great annihilator', extraordinaire morceau-titre), le registre des Swans surprend, émeut, perturbe. Les voix de Gira et Jarboe possèdent un timbre unique et il est impossible de résister à ces mélodies subtiles et ces harmoniques transcendantes. Je pourrais faire le tour de tous les titres de cet album, mais je ne saurais réduire ce bijou en catalogue de sensations fortes et serais loin de la réalité. 'The great annihilator' est un chef-d'oeuvre, un vrai, un de ceux qui ne lassent jamais tant leur richesse est infinie. Un disque composé avec amour, colère, sang et sueur. GRANDIOSE !

note       Publiée le vendredi 10 septembre 2004

partagez 'The Great Annihilator' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Great Annihilator"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Great Annihilator".

ajoutez une note sur : "The Great Annihilator"

Note moyenne :        46 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Great Annihilator".

ajoutez un commentaire sur : "The Great Annihilator"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Great Annihilator".

Demonaz Vikernes › jeudi 21 janvier 2016 - 13:12  message privé !

Je parlais de mon écoute, pas du ton de l'album, évidemment...

Note donnée au disque :       
Sigur_Langföl › jeudi 21 janvier 2016 - 11:26  message privé !

Carrément. Pour avoir le genre de déclic avec ce genre de groupe, 'faut vraiment se pencher sur les textes. Surtout pour White Light, je dirais. Celui-là reste plus intuitivement bandant.

Note donnée au disque :       
Int › jeudi 21 janvier 2016 - 10:34  message privé !

"Un album plaisant", "un bon moment"... heu ouais. C'est pas trop comme ça que je qualifierais un disque des Swans, surtout celui-là qui donne l'impression d'être la bande-son d'un cosmos malade du cancer et sous dépression, mais pourquoi pas. (faut écouter/lire les paroles je pense, ça me semble important)

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 20 janvier 2016 - 13:46  message privé !

Un album plaisant du début à la fin, mais je n'y trouve guère plus. Oh bien sur il ya des touches de génie, Mother/Father, Killing for Company, I am the Sun (tous meilleurs sur Swans are Dead cela dit), mais ça ne décolle pas plus que ça. Un bon moment, mais loin d'être ce que le groupe a offert de mieux

Note donnée au disque :       
Raven › mercredi 17 septembre 2014 - 22:05  message privé !
avatar

Killing for company...

Note donnée au disque :