Vous êtes ici › Les groupes / artistesÔros Kaù › Imperii templum aries

Ôros Kaù › Imperii templum aries

cd • 8 titres • 40:04 min

  • 1Zepar04:54
  • 2Shax05:08
  • 3Belial04:43
  • 4AešmaDaeva03:50
  • 5Furfur03:47
  • 6Forneus05:10
  • 7Leraje04:57
  • 8Set the controls for the heart of the sun07:32 [reprise des Pink Floyd]

informations

Enregistré au Homo Sensibilis Sounds studio et aux Opus Magnum Studios

line up

Guillaume Cazalet (chant, instruments)

chronique

Ôros Kaù nous vient de Belgique et consiste en un one-man band créé par Guillaume Cazalet aka CZLT qu'on a déjà pu voir au sein de Neptunian Maximalism. Ici, il est question de gros black metal opaque, intense, brutal et imposant. "Imperii templum aries" est le premier album du projet et il se situe à la croisée des chemins entre Aosoth, Deathspell Omega et Portal. Et c'est franchement énorme. Le propos est super brutal avec une très grosse boîte à rythmes donnant un côté mécanique, limite indus, à l'ensemble. Les vocaux sont imposants, proche du growl death metal, mais avec un aspect mystique et démoniaque très présent. Il y a aussi ici un côté magmatique rappelant les Islandais de Misþyrming. La première approche est d'ailleurs un peu difficile tant la densité du propos est forte. La rythmique est dans le rouge 90% du temps mais l'ensemble apporte aussi un aspect atmosphérique caverneux mystique très prenant, avec des mid-tempos apocalyptiques étouffants. Il y a constamment une guitare atmosphérique qui flotte au-dessus de ce magma chaotique et sans merci, qui ajoute de l'ampleur à l'ensemble. Il y a vraiment ce souci constant du détail pour proposer une musique majestueuse, impitoyable et terriblement brutale. Les compositions sont complexes, avec de nombreux changements de parties brutales, à l'image d'Origin dans un autre genre. Il faut vraiment un certain nombre d'écoutes pour vraiment rentrer dans l'univers poisseux d'Ôros Kaù, mais une fois cette première étape passée, ce disque nous présente un univers à la fois psychédélique, chaotique, démoniaque et mystique. Les dissonances, le travail sur les harmonies ainsi que le chant rappellent beaucoup Deathspell Omega (parfois, j'ai l'impression que c'est Mikko Aspa qui chante !), "Belial" aurait très bien pu être écrit par le combo français d'ailleurs. À l'image de son travail chez Neptunian Maximalism, CZLT propose ici une expérience intense et ultime, un véritable voyage spirituel lourd et imposant empreint de magie noire, qui amène progressivement l'auditeur en transe. Le disque se termine d'ailleurs par une reprise totalement hallucinante du "Set the controls for the heart of the sun" issu du deuxième album de Pink Floyd, "A saucerful of secrets", datant de 1968 ! Le résultat correspond à du black metal psychédélique et opaque ! Il donne une vision complètement chamboulée de l'univers de Pink Floyd qui s'insère à la perfection dans l'atmosphère mystique d'Ôros Kaù. Il y a un côté véritablement fascinant et ultime dans ce disque et en même temps, quand on l'a apprivoisé, il s'écoute plutôt facilement. Il s'agit d'une de mes principales découvertes de ces derniers mois que je ne peux que vous conseiller.

note       Publiée le dimanche 16 juin 2024

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Imperii templum aries" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Imperii templum aries".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Imperii templum aries".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Imperii templum aries".

yog sothoth Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

Ah oui, j'ai vu ca en passant commande, après, ca fait quand meme 3 skeuds pour 34 balles, je devais me mettre à jour sur Ysengrin !

Rastignac Envoyez un message privé àRastignac
avatar

Le monde est devenu Japon en frais de port. C'est vraiment triste.

saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

Merci de l'info <3 (putain mais c'est quoi leur problème avec les fdp ? la Pologne c'est le nouveau Japon ?)

Message édité le 09-07-2024 à 12:02 par saimone

Rastignac Envoyez un message privé àRastignac
avatar

ah ben voilà. Soldes faites.

yog sothoth Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

Vraiment une super découverte en effet (les 2 albums valent le coup). Au passage, I, Voidhanger fait un déstockage massif, dont les albums d'Oros kau et énormément de choses très recommandables (dont Neptunian maximalism, Esoctrilihum, la réédit de Proton burst, Sol, etc.).