Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOrigin › Origin

Origin › Origin

cd • 9 titres • 29:43 min

  • 1Lethal Manipulation (The Bonecrusher Chronicles)02:26
  • 2Sociocide04:12
  • 3Vomit You Out03:20
  • 4Origin02:55
  • 5Mental Torment03:49
  • 6Manimal Instincts03:00
  • 7Infliction03:44
  • 8Disease Called Man02:51
  • 9Inner Reflections03:26

informations

Enregistré à Studio One, Racine, Wisconsin, Etats-Unis. Masterisé à Sonorous Mastering, Tempe, Arizona, Etats-Unis.

Sorti uniquement en CD. Le sample au début de "Manimal Instincts" est un extrait du film "Legend" (Ridley Scott, 1995)

line up

Mark Manning (voix), Paul Ryan (guitare, voix), Jeremy Turner (guitare, voix), Doug Williams (basse), John Longstreth (batterie)

chronique

  • collage de maquettes death metal

Origin fut pendant longtemps pour mes oreilles un monstre aussi dégoûtant que bourratif. Censé être l'un des joyaux du death metal technique et brutal, et en même temps l'un des champions de la purée prise rapide, il aligne les batteurs qui tapent ultra vite, les riffs à mille à l’heure et une sorte de désir absurde de rebuter la majorité de l’humanité écoutante, le seul restant à flot sur les quasi trente années du groupe étant le multi-impressionnant guitariste Paul Ryan capable d'enchainer sans transpirer et avec flegme des plans de guitare quand même un petit peu tordus. Avec le temps je trouve ce groupe assez attachant, surtout après les avoir vus en concert, drôle d'expérience de death d'après-midi, un set rempli de blagounettes et de brutalité toute américaine. Une sorte de bonhomie se cache en effet derrière ce bazar joué (trop?) rapidement qui avec le recul est tout à fait écoutable pour l’amateur de death metal, surtout ce premier opus qui garde encore une fraîcheur, un talent épique, une dynamique pas encore trop trop moulinage du cerveau et broyage de synapses, assez traditionnel en fait dans le genre "tartines of steel". Typiquement carnassier, robotique et déjà très dense, Origin par Origin n’est certes pas d’une originalité originale, mais restera le début d’une carrière qui a tout les atours d’un nerdisme métallique aux franges de l’absurde et de l’abscons tout en gardant cette dégaine de smartass un peu teigneux, un peu pénible, un peu "attachiant", tel ce premier de la classe qui énerve tout le monde alors que secrètement on se dit qu’il est quand même putain de fortiche à lego system.

note       Publiée le dimanche 19 mai 2024

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

Cryptopsy - None so vile

Cryptopsy
None so vile

Defeated Sanity - The Sanguinary Impetus

Defeated Sanity
The Sanguinary Impetus

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Origin" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Origin".

    notes

    Note moyenne        4 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Origin".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Origin".

    Rastignac Envoyez un message privé àRastignac
    avatar

    Il y a une vidéo quelque part de Longstreth dans une master class, sans le son du studio. Bon ça passe pas super comme ça en "acoustique" mais tu vois qu'il fait plein de choses avec la baguette.

    Message édité le 21-05-2024 à 14:05 par Rastignac

    Note donnée au disque :       
    vargounet Envoyez un message privé àvargounet

    Pas mega fan du reste de la discographie d'Origin mais putain quelle baffe je trouve.

    Déjà le gros point fort le batteur, la double les gravity blast (premier skeud ou c'est tellement à outrance je crois) un jeu de cymbales incroyable digne de chad walls. C'est particulièrement flagrant sur le morceau d'ouverture et vomit you out. Ça confère à l'album un côté compact carré et ultra martial encore renforcé par la présence de 3 vocalistes qui se renvoient constamment la balle.

    Les riffs sont assez classiques mais rien que pour l'affect et les émotions que me filent ce genre de skeuds je le mets tout en haut de ma pile dans le genre. Franchement pour avoir vu pas mal de footages de cette époque en live et rehearsal les mecs sont vraiment des brutes.

    5/6 objectif, full boules subjectif.

    Message édité le 21-05-2024 à 08:48 par Vargounet

    Note donnée au disque :       
    saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
    avatar

    Je me rappelle mon disquaire de Rouen (le seul, l'unique) qui m'avait vendu ça comme "une sorte de Nasum", dont il savait que j'étais fan. Quel bâtard

    Note donnée au disque :