Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCartilage Casanova › Black chalice

Cartilage Casanova › Black chalice

cd • 13 titres

  • 1Murderous hymn
  • 2Exhumed
  • 3Lost without her
  • 4Bats in the belfry
  • 5Dark prince
  • 6Dead inside
  • 7The city is ours
  • 8Walls
  • 9Wolf blood
  • 10tHEY wATCH uS sQUIRM
  • 11Legion of lust
  • 12Pity party
  • 13Feel

informations

line up

Frost (chant, synthés, programmation), Scott (synthés, choeurs, programmation)

chronique

On prend 2, 3, 4 jolis petits nonos, on les lance en l’air et on se secoue le bas du croupion et… Rigolo, ce groupe… Déjà le nom et puis le premier titre, on se croirait à Club Ibiza à la fin des 80’s avec le beat bien dansant, les synthés joyeux, les claps de main artificiels, sauf que… Déjà à la fin du morceau, ça choque moins. En fait, Cartilage Casanova jouent avec les codes d’une certaine pop technoïde populaire qu’ils intègrent à une musique certes dansante mais pas si innocente que cela au final. Ne serait-ce pas des influences EBM en filigrane de cette new wave joyeusement macabre ? Probablement, ce que va confirmer l’avancée de l’album malgré quelques synthés évoquant des sonorités de jeu d’arcade. Oeuvant dans un style proche de Male Tears, le duo semble ne pas se prendre trop au sérieux et pourtant nous plonge imperceptiblement la tête dans une sorte de marasme vaseux comme si les spotlight du dancefloor se teintaient de gris. Le pire est qu’on n’y voit que du feu, on se laisse piéger dans un disque de moins en moins joyeux, piochant allègrement dans les années 80 mais plutôt vers la fin tout en continuant de se secouer sur la piste de danse. On constate rapidement que les mecs ont écouté pas mal de choses destinées au club de l’EBM à l’electroclash en passant par la pop, l’eurodance et qu’ils assemblent ça en une sauce finalement séduisante assaisonnée d’une bonne pincée d’humour noir. C’est varié, bien torché et bien que je sois souvent le premier à déplorer un décalage entre le plumage et le ramage de nombre de formations dark wave contemporaine, je goûte assez à cette forme décomplexée plus tordue qu’il n’y parait sans se la jouer non plus. Reprenons, on prend New Order, A Flock of Seagulls, le Front 242 du début, Heaven 17, Mysterious Arts, on mélange, on balance une giclée de New Beat chelou et de réglisse et on avale d’un coup, sec, sans glace. Une alternative toxique aux dancefloors des boîtes ringardes pour quarantenaires… Trop cool de bouger en chantant 'Dead inside', non ?

note       Publiée le vendredi 17 mai 2024

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

Male Tears - Krypt

Male Tears
Krypt

NNHMN - Circle of doom

NNHMN
Circle of doom

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Black chalice" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Black chalice".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Black chalice".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Black chalice".