Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLycia › Ionia

Lycia › Ionia

cd • 12 titres

  • 1Ionia
  • 2A brief glimpse
  • 3November
  • 4Fate
  • 5Desert
  • 6Renewal
  • 7This moment
  • 8Monsoon I (Anticipation)
  • 9Monsoon II (Aftermath)
  • 10Granada
  • 11The realization
  • 12Distant eastern glare

informations

Enregistré sur un 4-pistes entre le 25 février et le 29 juin 1991, Gausse, Tempe/Mesa, Arizona, USA.

line up

Mike VanPortfleet (chat, musique)

chronique

  • heavenly sludge

Le ciel et la boue sont-ils frère et soeur ? La musique de Lycia a ceci de curieux qu’elle est associée assez volontiers au courant des musiques éthérées alors qu’elle incarne au contraire une expression musicale marécageuse aux limites du sludge. S’y aventurer est comme pénétrer dans une mangrove fangeuse dans laquelle on progresse à pas lents tant on s’y embourbe. Dès les premières note de ce premier album, le style unique des Américains se met en place: rythmiques pachydermiques, guitares tourbeuses aux envolées amples et grinçantes à la fois, une voix étrange, parfois au second plan, qui ne chante pas vraiment, ne récite pas vraiment. On se sent capté dans le halo d’un univers spongieux, sombre, mélancolique parfois mais étonnamment peu toxique dans ses miasmes, comme s’il captait la moindre parcelle de chaleur solaire pour laisser reluire les vaguelettes de ses eaux troublées, les faire faire scintiller dans une brume quasiment impénétrable. Un parti pris assez osé et un peu laborieux, il faut bien le dire, sur ce premier essai sous la houlette du encore seul Mike VanPortfleet. En effet, plusieurs pièces sont instrumentales et le chant n’est que peu présent sur la première partie du disque. Il y a déjà un vrai travail pour expurger de belles mélodies de ce matériau brut, avec des lignes de guitare prenante malgré leur grain rêche mais pas suffisamment pour donner assez de corps à l’ensemble du disque qui finit par s’embourber dans ses propres redites. L’atmosphère est bien là mais les Arizoniens feront bien mieux par la suite en affinant leur propre registre. ‘Ionia’ a les qualités et les défauts d’une première oeuvre mais pose clairement les bases d’un son véritablement unique capable de faire se refléter le bleu du ciel dans la boue des marécages.

note       Publiée le samedi 11 mai 2024

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Ionia" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Ionia".

    notes

    Note moyenne        3 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Ionia".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Ionia".

    Richard Envoyez un message privé àRichard

    Naturellement perfectible mais quelle claque ! Je crois que le fabuleux 'Desert' est l'un des morceaux qui décrit le mieux ce projet : étouffant, poisseux au possible mais qui possède cette paradoxale attractivité.

    Note donnée au disque :