Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMale Tears › Krypt

Male Tears › Krypt

  • 2023Avant! AV!083 • Lim • 250 copies • 1 CD digipack

cd • 8 titres

  • 1Krypt
  • 2Sleep 4ever
  • 3Domin8
  • 4I expire
  • 5Deal3r
  • 6Never again
  • 7Jaded
  • 8Slay

extraits vidéo

informations

Existe en versions vinyles dont une marbrée.

line up

James Edward (chant, musique), Frank Shark (synthés)

chronique

Du tube, du tube et encore du tube… Avec ce nouvel opus, Male Tears lâchent l’artillerie lourde. James Edward n’en fait pas secret, lui qui révèle en interview que son père était DJ et qu’il a donc eu accès jeune à tout ce que pouvait offrir la new wave des années 80 mais aussi la techno des 90’s, sans compter bien d’autres choses de diverses époques. Cette touche new wave exubérante et ‘chaleureuse’, plus proche de Depeche Mode que de Grauzone, c’est justement la patte du groupe. Pas de chichis, on opte pour des beats qui claquent, des orchestrations synthétiques mais pas froides pour autant… Pas question d’en faire des caisses, on privilégie le dépouillement pour que chaque petite mélodie claire, la moindre note, remplisse son rôle (le magnifique ‘Sleep 4ever’), avec le chant profond nappé d’un léger halo, c’est juste parfait. ‘Krypt’, c’est la b.o. de la vie en club avec ses drames, ses larmes, ses fantasmes et ses désirs. Se maquiller, fuir la banalité de son quotidien, tenter sous les néons de vivre plus intensément… Le dancefloor où le corps tente plus ou moins adroitement d’exprimer un langage adressé aux diverses âmes soeurs errant dans les mêmes méandres. Séduction vicieuse (‘Domin8’), mélancolie dissimulée derrière un apparent hédonisme (‘Sleep 4ever’), lutte contre ses démons au travers du rythme (‘I expire’), relation haine/amour (‘Deal3r’), avec peu d’éléments et des beats assez carrés, le duo suggère beaucoup en réalité. Il suffit d’un rien pour passer d’une sécheresse menaçante à une fluidité plus sensuelle. Seulement voilà, le club n’est qu’un échappatoire éphémère alors quand l’aube et ses promesses de solitude s’approchent, on n’en danse que plus furieusement (‘Jaded’) pour se convaincre qu’on a le pouvoir de changer quelque chose… En vain. Même si c’est beau un lever de soleil sur la plage contemplé au travers du rimmel coulant et de la fatigue alourdissant les paupières (‘Slay’), il faudra bien encore affronter l’appartement vide en sachant qu’aucun sommeil réparateur ne viendra apporter de répit… De la musique pour dancefloor, pour danser… Oui mais justement la vie en club en révèle beaucoup sur le vide intérieur de chacun/e…

note       Publiée le vendredi 19 avril 2024

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

NNHMN - Tomorrow's heroine

NNHMN
Tomorrow's heroine

Une version technoïde

Depeche Mode - A broken frame

Depeche Mode
A broken frame

Philip Oakey / Giorgio Moroder - Philip Oakey / Giorgio Moroder

Philip Oakey / Giorgio Moroder
Philip Oakey / Giorgio Moroder

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Krypt" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Krypt".

    notes

    Note moyenne        2 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Krypt".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Krypt".