Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWatain › All that may bleed

Watain › All that may bleed

ep • 2 titres • 10:39 min

  • 1All that may bleed04:41
  • 2Play with the devil05:58 [reprise de Taiwaz]

informations

Enregistré au Necromorbus Studio en 2013

line up

Erik Danielsson (chant, basse), Pelle Forsberg (guitares), Håkan Jonsson (batterie)

Musiciens additionnels : Gottfrid Åhman (guitare [2])

chronique

En 2013, Watain nous prépare un album singulier, différent, plus lent, plus diversifié, plus ambitieux. Pour annoncer ce disque, ils nous sortent en version limitée un single sous la forme d'un 45 tours avec un extrait du nouvel album et, en guise de face-B, une reprise. En guise d'introduction au nouvel album, Watain nous propose "All that may bleed", un morceau plutôt mid-tempo, plus lourd que réellement destructeur, tout à fait dans l'ambiance singulière de "The wild hunt". Watain s'essaye dans un registre plus soft tout en gardant son style avec des riffs mélodiques à la Dissection. On reconnaît Watain facilement même si l'agression pure a disparu. Le résultat n'est pas mauvais, Watain reste efficace et catchy mais il est indéniable que cela ne vaut pas les précédentes réalisations du groupe. En fait, "All that may bleed" est un single représentatif du reste de l'album et présente l'évolution de la formation sur "The wild hunt", album que je trouve moins bon que les autres. En face B, la reprise que Watain a choisi vient d'un groupe suédois obscur des années 80 de heavy metal traditionnel, Taiwaz (inconnu au bataillon) et qui n'avait absolument rien sorti à l'époque de ce single ! Et là donc, Watain nous joue un morceau de heavy metal traditionnel à l'ancienne, limite doom et quasi-épique. Pour le coup, je n'étais pas préparé... Et franchement, non, ça ne le fait pas. J'ai mal quand j'écoute Erik chanter dans ce registre plus traditionnel et en chant clair qui ne lui convient pas du tout. Il lui manque vraiment du coffre et de la profondeur dans le chant. Et musicalement, le rendu est laborieux. Seul le superbe solo de guitare, interprété par Gottfrid Åhman, bassiste d'In Solitude, relève le niveau. Pour le reste, l'interprétation n'est vraiment pas terrible. On a donc un single 2-titres assez moyen, qui est assez représentatif de ce que sera "The wild hunt", un disque différent où Watain aura expérimenté d'autres univers musicaux pour un résultat que je trouve pas aussi bon que leur black metal à la fois mélodique et destructeur.

note       Publiée le dimanche 17 mars 2024

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "All that may bleed" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "All that may bleed".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "All that may bleed".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "All that may bleed".