Vous êtes ici › Les groupes / artistesAThe Alarm › Under attack

The Alarm › Under attack

cd • 13 titres

  • 1Superchannel
  • 2Without a fight
  • 3My town
  • 4Raindown
  • 5It's alright / It's ok
  • 6Be still
  • 7This is life [get used to it]
  • 8Cease and desist
  • 9Zero
  • 10Something's got to give
  • 11I never left I only went away
  • 12Few and far between
  • 13This is the way we are

extraits audio

informations

The Chapel Studios, Galles du Nord; The Doghouse Studio, Henley on Thames, Oxforshire, Angleterre.

line up

Mike Peters (chant, guitare, harmonica), Craig Adams (basse, choeurs), James Stevenson (guitare, choeurs), Steve Grantley (batterie, choeurs)

Musiciens additionnels : George Williams (orgue Hammond)

chronique

Je ne sais pas si Wikipedia version française est fiable mais il a au moins le mérite de proposer une discographie plus compacte de The Alarm que Discogs. Je crois en avoir déjà parlé, après un premier hiatus en 91, pas évident de s’y retrouver dans les kilomètres de disques live, réinterprétations et compilations. J’avais même zappé ‘In the poppy fields’ en le prenant pour l’une d’elles donc j’y suis allé sur ‘Under attack’ croyant détenir le premier vrai album des nouveaux Alarm (sous titrés The Alarm MMVI). Ce n’est nullement un souci tant il est bien. Déjà le line-up: Craig Adams (Sisters of Mercy, The Mission ), James Stevenson (Gene loves Jezebel) et Steve Grantley (Stiff little fingers) mais le bon personnel ne sauve pas une musique de merde donc qu’en est-il ? Mike Peters qui pourtant venait de découvrir qu’il souffrait d’une forme de leucémie chronique a carrément bouffé du lion (version mâle alpha), son écriture est inspirée comme jamais et la fougue ne montre aucun signe d’essoufflement. Imaginez une forme légèrement plus rock des jeunes U2 couplés avec l’expérience de New Model Army et vous aurez une petite idée. Ca fait réellement plaisir, les tubes électrique s’enchaînent, passionnés, avec une écriture maline, sophistiquée tout en conservant une attaque suffisamment brute; on bascule carrément dans le punk 77 avec des titres comme ‘Zero’ sans que ça ne paraisse forcé. Bien que Peters n’ait jamais rechigné à composer des ballades, il n’était visiblement pas de cette humeur durant cette époque. Je ne sais pas quoi dire à part me répéter en disant que le combo a su attendre son heure pour revenir dans la course et qu’à l’heure où U2 peine à rebondir de ses audaces des années 90 et que Big Country ont perdu toute crédibilité, The Alarm demeurent les seules qui pourraient encore se planter devant un stade et brandir un drapeau sous le vent, sauf qu’ils n’en ont pas besoin, leur mordant révolté à eux est le même depuis le départ et vient toujours du coeur. Un disque fantastique, un des meilleurs de la discographie confirmant dans la lancée que nos Gallois ne s’étaient pas trompé en choisissant leur nom…

note       Publiée le dimanche 10 mars 2024

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

New Model Army - Carnival

New Model Army
Carnival

U2 - War

U2
War

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Under attack" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Under attack".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Under attack".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Under attack".

    allobroge Envoyez un message privé àallobroge

    Mon dieu la petite pépite à écouter d’urgence grace à une chro alléchante et pertinente comme toujours de Shelleyan, et quel casting!