Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRitual Death / Aosoth › Ritual Death / Aosoth

Ritual Death / Aosoth › Ritual Death / Aosoth

ep • 2 titres • 09:47 min

  • 1Blood oblation03:18 [Ritual Death]
  • 2Thieves of virtues06:29 [Aosoth]

informations

line up

BST (guitares [2]), INRVI (basse [2]), Mkm (chant [2]), Ritual Death : Luctus (chant, guitares), Nosophoros (batterie), H. Tvedt (claviers)

chronique

Aosoth a toujours eu comme habitude en plus de ses albums de sortir des objets plus underground et notamment de nombreux split avec d'autres formations. Ce coup-ci, ils s'associent aux Norvégiens de Ritual Death qui accueille en son sein notamment Luctus/Wraath qu'on a pu voir dans de nombreuses autres formations telles que Celestial Bloodshed, Behexen, Darvaza ou One Tail, One Head). Les hostilités commencent d'ailleurs avec eux. Après une courte intro glauque, voilà que déboule du gros son avec une déferlante black metal opaque et sans merci. Quelques claviers sont là pour renforcer l'atmosphère claustrophobique générale, mais le propos est on ne peut plus brutal et démoniaque. Ritual Death ne fait pas de détail, sur seulement 3 minutes, ils balancent la sauce et on sent qu'ils maîtrisent clairement leur sujet. C'est bien fait, c'est accrocheur mais c'est par contre un poil court compte tenu des intros/outro. Cependant le résultat est là, ça défonce ! Je trouve que ça manque un peu d'originalité ceci dit. Ca reste un bon début de split. De l'autre côté, les Français d'Aosoth proposent un titre deux fois plus long que leurs camarades de jeu. Et tout de suite, on reconnaît le style inimitable des Parisiens, avec toujours cette tension et ce son si ample de la guitare, que ce soit sur les parties lentes oppressantes que sur les blasts ultra-destructeurs. MkM reste en retrait comme à son habitude avec ce chant si possédé et personnel. Il y a même un pont au milieu avec juste une guitare, toute en tension, vraiment super bien pensé avant d'enchaîner sur un déferlement de haine et de lave en fusion. J'oserais même dire que ce titre est le plus proche de ce que Deathspell Omega a pu faire dans les années 2000 avec beaucoup de changements de parties dans un univers toujours âpre, tendu et mystique. La durée de leur morceau leur permet, contrairement aux Norvégiens, de développer leur art afin de proposer un morceau plus abouti et mieux construit. Il s'agit au final d'un split homogène avec deux formations ayant une vision proche de ce que doit être le black metal, même si je reste un peu sur ma faim sur la première face qui aurait mérité un développement plus important.

note       Publiée le mercredi 21 février 2024

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Ritual Death / Aosoth" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Ritual Death / Aosoth".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Ritual Death / Aosoth".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Ritual Death / Aosoth".