Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKillah Priest › The Psychic World of Walter Reed

Killah Priest › The Psychic World of Walter Reed

137:11 • 41 titres

  • 1The Opening2:18
  • 2Shadow Landz3:37
  • 3New Reality3:41
  • 4Street Thesis3:58
  • 5Ein Sof (Paradise)3:35
  • 6Developing Story2:58
  • 7Brilliantaire3:01
  • 8The Park3:38
  • 9Devotion to the Saints3:45
  • 10Visionz3:01
  • 11The Winged People2:54
  • 12Peace God5:09
  • 13The Spell3:43
  • 14Super God2:42
  • 15Salute2:27
  • 16They Say4:14
  • 17The Elders Gave Us Aura1:39
  • 18The Seer, The Poet4:09
  • 19Currents of Events4:11
  • 20Energy Work4:07
  • 21The PWOWR (Problem Solver)5:03
  • 22The Black Market3:35
  • 23L Thianine2:45
  • 24Tonite We Ride3:05
  • 25Tower (The Visitor)2:44
  • 26Fortune Teller3:10
  • 27Think Priest (Good Thoughts)3:48
  • 28Golden Calf3:40
  • 29Fire Stone2:30
  • 30Mentalude (Just My Thoughts)1:43
  • 31Lord Marduk4:29
  • 32Music of the Spheres3:30
  • 33Anakim Dreams2:10
  • 34How I Write3:49
  • 35Wubian Nation2:39
  • 36The Document3:39
  • 37Listen to Me4:07
  • 38Lotus Flower4:04
  • 39The Question1:19
  • 40Love Is Life3:49
  • 41Nazareth3:47

informations

Enregistré entre 2009 et 2012 au Sound Daddy Studios.

line up

Killah Priest (MC), Ciph Barker (production [12, 13, 19, 28]), Jordan River Banks (production [2, 3, 5, 18, 22, 24, 27, 32, 34, 41]), Kalisto (production [4, 6, 8, 9, 15, 16, 37]), St. Peter (production [1, 7, 11, 25, 26, 38]).

Musiciens additionnels : 4th Disciple (production [33]), George Clinton (voix [24]), Ghostface Killah (MC [9]), GZA/Genius (production [21, 30]), Inspectah Deck (MC [9]), Raekwon (MC [35]), RZA (production [20, 29]), DJ Mercilless (production [4]), Purpose (production [10, 23]), Ayatollah (production [14]), Agallah the Don (production [17]), Federico Csik Lopez (production [35]), Godz Wrath (production [36]), M.O.D. The Black Marvel (production [40]), Alita Dupray (voix [40])

chronique

Sit back, relax. Embarquement immédiat pour l’hyperespace mental de Killah Priest, l’un des plus prolifiques et audacieux membres de la galaxie Wu-Tang. Le funk des premières secondes ne sert que de rampe de lancement au W-Funk Mothership. Semelles en velcro, uzi dans une main, Bible dans l’autre, c’est parti pour plus de deux heures vocalement portées par le Prêtre à presque-lui tout seul. Les copains triés sur le volet viennent passer la tête car c’est trop perché pour les tâcherons qui, à de rares exceptions près, n’ont sorti aucun bon album depuis vingt-cinq ans (Ghost & INS étant lesdites exceptions). Quarante titres, nom de Zeus-Allah, à brasser du thème façon bouillon Kub concentré de gangsterisme et fivepercentisme. Il ne manque pas de fond, le curé. Après tout, c’est son job : le prêche, le prosélytisme. Pour les parfaits anglophones, c’est peut-être même pesant. Bientôt, d’ailleurs, il ne restera que sa Parole. La tentation du drumless point déjà à quelques endroits (Mentalude, The Pwowr) mais sur cet album qui a déjà dix ans, il y a encore du beat, du boom et du bap comme on l’aime et on ne s'ennuie jamais. Jamais. Un son très homogène, spatial, parfois très poignant dans ses mélodies, avec les petits anges partis trop tôt, dans le Ciel photoshopé si haut. On dirait le travail d’un unique Créateur : pendant quarante jours vint le déluge de breaks et de samples. Ils sont pourtant quelques-uns à avoir posé leurs mimines sur la console mais chouffe un peu les blazes : St. Peter, Jordan River Banks, Ayatollah, Godz Wrath. La secte. Killah Priest a vu les extraterrestres façon Raël et il essaye de nous piquer nos femmes, nos filles et notre Livret A. Le Grand Gourou himself, George fuckin’ Clinton, vient poser au cœur de l’album et ne laisse aucune ambiguïté sur l’essence de cette œuvre monumentale, habituel objet non identifié dans une carrière qui creuse toujours plus profond le sillon expérimental d’un sous-genre corseté dans la Tradition, a fortiori quand on a le gros W gravé dans le sol et sur le front. Mais Killah Priest n’est pas un mouton, il est le pasteur, le docteur de la Foi qui interprète les affluents multiples qui ont tracé leur lit depuis la Source NYC, Jérusalem-projects, la Cité de Dieu, des Hommes et du Hip-Hop. Donnez votre âme au Priest ou au moins deux heures de votre temps mortel, pas si précieux quand on croit au Paradis.

note       Publiée le mardi 6 février 2024

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The Psychic World of Walter Reed" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The Psychic World of Walter Reed".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The Psychic World of Walter Reed".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The Psychic World of Walter Reed".

GrahamBondSwing Envoyez un message privé àGrahamBondSwing

Petite touche psyché pas désagréable.

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Tu vends du rêve.