Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAutopsia › Palladium

Autopsia › Palladium

  • 1991 • Hyperion HYPER COD I • 1 CD

cd • 4 titres

  • 1Trotz und Hingabe
  • 2Abfall und Aufsteig
  • 3Das Gesetz des Tages und Leidenschaft zur Nacht
  • 4Der Reichtum des Vielen und das Eine

informations

chronique

‘Palladium’ épure davantage la démarche de ‘Death is the mother of beauty’: moins de sonorités utilisées, un aspect minimal plus travaillé pour davantage d’efficacité. Quatre pièces avoisinant toutes les dix minutes qui évoquent d’une certaine manière le travail de Blood Axis ou In the Nursery en croisant des boucles symphonique, des percussions martiales, à ceci près que le collectif aime à les amener en vagues sur le support d’une nappe lourde (‘Trotz und Hingabe’) ou d’accords plus mélancoliques (‘Abfall und Aufsteig’). La touche cinématographique, de par cette durée allongée, n’en ressort que davantage, à croire que chaque morceau a été composé pour un court-métrage. Ma préférence va au beau ‘Das Gesetz des Tages und Leidenschaft zur Nacht’ combinant en douze minutes presque tous les aspects du travail de Autopsia: tristesse, intensité martiale grave, percussions, chants rituels, nappes, sonorités néoclassiques, le tout assemblé un peu comme un collage, par exemple, plus attachés à créer de vrais morceaux. En guise de salut, une sorte de valse belle époque moqueuse et inquiétante car distendue, tournant à un rythme pas naturel, avec un grain mécanique dans le son. Cette forme d’urgence presque imparfaite constitue l’identité d’Autopsia et son efficacité.

note       Publiée le dimanche 4 février 2024

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Palladium" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Palladium".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Palladium".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Palladium".

ProgPsychIndus Envoyez un message privé àProgPsychIndus

Autopsia m'a toujours fasciné, j'adore ce groupe leur démarche est unique, j'aime Laibach mais ma préférence va a Autopsia, ils arrivent a se renouveler avec des albums plus électroniques. Et oui tu tapes dans le vrai il y a un côté très cinématographique chez eux.

Note donnée au disque :