Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWatain › Die in fire live in hell - Agony & ecstasy over Stockholm

Watain › Die in fire live in hell - Agony & ecstasy over Stockholm

cd • 12 titres • 72:20 min

  • 1Ecstasies in night infinite04:23
  • 2Black salvation08:06
  • 3The howling03:58
  • 4Black flames march06:46
  • 5Reaping death05:06
  • 6Devil's blood07:49
  • 7Serimosa04:58
  • 8Not sun nor man nor God01:15
  • 9Before the cataclysm07:48
  • 10The return of darkness and evil05:55 [reprise de Bathory]
  • 11Nuclear alchemy04:03
  • 12Malfeitor12:13

informations

Enregistré live à Fållan, Stockholm le 7 octobre 2022

line up

Erik Danielsson (chant), Hampus Eriksson (guitare), Emil Forcas (batterie), Pelle Forsberg (guitare), Alvaro Lillo (basse)

chronique

Pour fêter les 25 ans de sa formation, Watain publie cet album live, "Die in fire live in hell", enregistré à Stockholm pendant la tournée suivant la sortie de son dernier album studio à ce jour, l'excellent "Agony & ecstasy of Watain". Si on compte la box DVD/double CD "Opus diaboi" sortie en 2012 et qu'on occulte les quelques live sortis de manières conventionnelles en mode totalement underground, il s'agit du deuxième album live des suédois. Ayant assisté au concert parisien de cette tournée, je savais à quoi m'attendre et je savais à quel point Watain en concert est une valeur sûre. J'aurais peut-être aimé une sortie vidéo tellement l'aspect visuel est important dans l'expérience scénique du groupe, mais déjà, rien que sur CD, le rendu est plus qu'appréciable. Watain en concert, c'est le feu, le soufre et l'intensité. Il s'agit de l'un des groupes les plus solides de la scène black metal suédoise, et ce, depuis leurs débuts. Ce live reprend à la perfection l'intensité d'un concert du groupe, l'agression pure est présente à chaque instant et, pour moi, cela représente la véritable essence du black metal. D'autant plus qu'ici, la set-list fait la part belle aux titres les plus directs de la formation, ne laissant que peu le temps au public de reprendre son souffle, si ce n'est entre les morceaux où Erik est particulièrement bavard (autant en anglais qu'en suédois - il vous offre une leçon plus efficace que Duolingo !). Assez peu de morceaux anciens sont joués, seuls deux sont antérieurs à "Lawless darkness", mais "Devil's blood" est quand même un morceau de choix particulièrement impressionnant. En fin de concert, on a droit à une petite surprise sous la forme de la reprise surboostée du classique de Bathory, "The return of darkness and evil". L'interprétation ne faiblit pas durant toute la performance et on ressent parfaitement la tension palpable jusqu'au final de "Malfeitor". Voilà en tout cas un album live limpide, noir et qui retranscrit à merveille l'atmosphère pesante et diabolique d'un concert de Watain. Une sortie de plus qui assoit encore le groupe au firmament de la scène black metal scandinave. Tusen tack Watain!

note       Publiée le lundi 1 janvier 2024

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Die in fire live in hell - Agony & ecstasy over Stockholm" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Die in fire live in hell - Agony & ecstasy over Stockholm".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Die in fire live in hell - Agony & ecstasy over Stockholm".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Die in fire live in hell - Agony & ecstasy over Stockholm".