Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNight Hexe › Heresy

Night Hexe › Heresy

cd • 16 titres

  • 1Against the grain
  • 2Seance
  • 3Shapes in the dark
  • 4In flames
  • 5No destination
  • 6Drag my bones
  • 7The witching hour
  • 8New dawn
  • 9Take my heart
  • 10She-wolf
  • 11Black sun
  • 12The silence
  • 13Hunter
  • 14Institution
  • 15Untamed
  • 16Bury the old

informations

line up

Sam Young (chant), Pablo Casadey (guitare, programmation)

Musiciens additionnels : Cinyo Mar-Seg, Luis del Yano, Claudio Giammattei, Javier Condito, Adrian Clarindo (basse additionnelle), Corin Trembath, Enrique Camacho (synthé), Pedro Dantas, Victor Arcones Perez (percussions)

chronique

Les duos ont la cote actuellement; en voilà un mêlant références occultes et dark wave dansante. Après avoir disséminé les singles sur Bandcamp, voilà l’heure attendue du premier album qui permet de se faire une meilleure impression de ses possibilités. Si l’on juge à l’aune de ‘Against the grain’, on s’attendrait donc à un disque cold wave/dark wave assez soft comme il en sort beaucoup (trop) de nos jours mais dès l’excellent ‘Seance’, le ton se fait plus sombre, de la boîte aux guitares et même le chant. On remarque alors qu’à partir d’une formule, le groupe va travailler sur les détails, ainsi la boîte de ‘Shapes in the dark’ débutant avec un aspect technoïde et cliché… Encore du gogoth à deux balles… Pas du tout, des roulements se mettent en place conférant une énergie bien différente à la chanson. J’ai regretté à plus d’une reprise que nombre de formations n’utilisent pas les percussions programmées comme un instrument à part et se contentent d’une certaine binarité. Dans le cas de Night Hexe, les artistes savent rester simples mais en prenant la peine de varier le propos et croyez-moi, ça aide à marquer la différence. Attention, d’autres éléments proposent des variations, ainsi la guitare, spécialement travaillée sur le bon ‘In Flames’, presque deathrock sur le dépouillé ‘No destination’ ou ‘Drag my bones’, presque absente d’un ‘The witching hour’ orienté electro, inquiétante et froide sur ‘The silence’… J’aurais apprécié pour ma part quelques sonorités de clavier pour varier mais comme le combo tourne pas mal, je suppose qu’il a préféré se limiter à l’essentiel pour s’assurer un confort de jeu optimal et ne pas se stresser avec des kilos de bandes préenregistrées qu’il faut suivre sans se planter. La démarche me parle et me convient, sans oublier que le chant, le jeu de guitare varient suffisamment sur un disque assez gourmand puisqu’il propose pas moins de seize compositions et quasiment autant de tubes. L’unique bémol technique ? Une paire de pièces au niveau général légèrement plus bas qu’on aurait sûrement pu corriger au mastering mais je chipote. Au final, alors qu’on attendait un opus relativement orienté darkwave, on se trouve plutôt dans un registre goth en évitant adroitement les connotations britanniques présentes chez des formations telles que Suspiria qui aiment elles-aussi intégrer de la dark wave dans leurs compos.

note       Publiée le dimanche 31 décembre 2023

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

Suspiria - Primitive attentions

Suspiria
Primitive attentions

Un pendant version 100% british goth rock

Inkubus Sukkubus - The way of the witch

Inkubus Sukkubus
The way of the witch

Un pendant version sylvestre

Witch Of The Vale - Commemorate

Witch Of The Vale
Commemorate

Une autre soricère...

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Heresy" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Heresy".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Heresy".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Heresy".