Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHierophant (Ita) › Death siege

Hierophant (Ita) › Death siege

cd • 10 titres • 39:59 min

  • 1Mortem aeternam01:20
  • 2Seeds of vengeance04:26
  • 3Devil incarnate04:23
  • 4Bloodbath compendium04:04
  • 5Crypt of existence04:08
  • 6Interlude01:09
  • 7In chaos, in death03:54
  • 8Abysmal annihilation04:21
  • 9Death siege05:42
  • 10Nemesis of thy mortals06:29

informations

Enregistré au Duna Studio et au Sonika Recording Studio

line up

Lorenzo Gulminelli (chant, guitares), Fabio Carretti (guitares), Gianmaria Mustillo (basse)

Musiciens additionnels : Alessandro Vagnoni (batterie)

chronique

  • massif, opaque, brutal et primaire

Je vous avais déjà parlé de ce groupe italien, Hierophant, cet été lors de mon report du dernier Hellfest. Il s'agissait de ma principale découverte de cette édition, à l'heure de l'apéro le samedi. Ce "Death siege" représente leur dernier album, sorti chez Season Of Mist. Je ne connais pas leur passé, je sais juste qu'ils jouaient du sludge, à des années-lumières de leur style actuel, mais je n'ai rien écouté de ce qu'ils ont fait jusqu'à présent. J'ai juste ce nouvel album, le cinquième de leur carrière, et ce que je peux vous dire, c'est que ça défouraille sévère ! Dans mon report du Hellfest, je vous avais parlé de leur black/death metal caverneux et bien massif. En écoutant ce "Death siege", il n'y a pas eu erreur sur la marchandise, c'est exactement ce que je retrouve ici, du gros metal ultra-poisseux et primitif. Le son est ample, noir, mais vraiment super opaque, avec une rythmique rapide et massive et un chant bien démoniaque. Je retrouve ce même aspect rampant qu'il y a chez Incantation avec ces mêmes guitares et cette production d'outre-tombe. Et franchement, ça le fait, c'est bien massif et imposant, primitif comme du Archgoat mais avec une production plus brutale. Le seul problème ici se situe au niveau des compositions qui manquent vraiment de changements, l'album est tellement massif que j'ai l'impression d'écouter un gros morceau de quarante minutes compacte mais sans véritables variations. Même l'interlude est dans le même moule que les autres morceaux ! L'album est tellement imposant que les riffs sont noyés dans une masse magmatique qui annihile toute aspérité et toute velléité d'évolution ! Ça déménage tel un rouleau compresseur qui ne laisse absolument aucune alternative ni aucun répit ! On passe les 40 minutes du disques en apnée tellement l'album est dense et lourd. Hierophant tape fort avec un disque imposant mais qui manque selon moi d'un peu de variations. En tout cas, le potentiel est là !

note       Publiée le mardi 26 décembre 2023

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Death siege" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Death siege".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Death siege".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Death siege".