Vous êtes ici › Les groupes / artistesYThe Young Gods › The young gods

The Young Gods › The young gods

cd • 13 titres

  • 1Nous de la lune
  • 2Jusqu'au bout
  • 3A ciel ouvert
  • 4Jimmy
  • 5Fais la mouette
  • 6Percussionne
  • 7Feu
  • 8Did you miss me ?
  • 9Si tu gardes
  • 10The Irrtum boys
  • 11Envoyé
  • 12Soul idiot
  • 13C.S.C.L.D.F

enregistrement

Artag Studio, Zürich, Suisse, 1985

line up

Cesare Pizzi (samplers), Franz Treichler (chant), Frank Bagnoud (batterie)

remarques

Le disque est produit par Roli Mosimann

chronique

Styles
indus
Styles personnels
rituel /rock

Chronique d’un groupe culte annoncé…en 1986 débarque un trio suisse de constitution peu traditionnelle pour l’époque, batterie, sampler, chant, pour une musique qui ne l’est pas moins. Brute et âpre comme la terre et le feu, elle mêle à la noirceur industrielle des éléments symphoniques et rythmiques quasi tribaux. Le travail de la batterie est riche et fouillé, pour des tempos rituels, martiaux, ou rapides et tranchés selon les morceaux. Les samplers sont ici utilisés comme de véritables instruments et les échantillons sont d’une qualité irréprochable : riffs de guitare, violons, grincements, cloches, orchestres fusionnent en une masse grondante qui explosent comme autant de brûlots industriels imparables. La voix rauque de Franz bat au rythme de la terre et égrène ses étranges paroles comme des poèmes de chair. La cohésion des trois éléments est impeccable et pas un temps mort ne vient obscurcir cette symphonie métallique, des tribaux ‘Fais la mouette’, ‘Nous de la lune’, ‘Percussionne’ au metal indus de ‘Jimmy’ ou ’Envoyé’ en passant par l’étonnante reprise du ‘Did you miss me ?’ de Gary Glitter . Le premier grand disque d’un grand groupe.

note       Publiée le jeudi 3 octobre 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The young gods" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The young gods".

notes

Note moyenne        18 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The young gods".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The young gods".

Dioneo Envoyez un message privé àDioneo  Dioneo est en ligne !
avatar

Dans le genre "débuts qui contiennent déjà la suite mais balancent tout plus cru" il est pas mal, ce premier Young Gods ! Le son est parfois pas mal à la ramasse, flou, là où dès L'Eau Rouge il trouvera sa précision propre, la mise au point parfaite (la voix enterrée dans le son sur Jusqu'au Bout...) ; Franz gueule plus arraché (plus metal ?) qu'il le fera jamais ensuite ; les samples massicotés à la diable donnent l'impression d'une urgence qui ne cherche pas encore à "unififer" les compos ; les enchaînements laissent parfois à peine le temps de respirer (A Ciel Ouvert/Jimmy)... Et pourtant c'est déjà très nettement du Young Gods, reconnaissables entre mille, les machines comme une espèce de Nature (seconde ? autre, modifiée, mutante...) un biotope particulier. Même la reprise pop toute pétée (Did You Miss Me de Gary Glitter) ne fait pas pièce rapportée, sonne juste au milieu de leurs trucs à eux. Hello, hello, it's GOOD to be back, GOOD to be back. (Et c'est vrai que je l'écoute moins que le suivant ou TV Sky, celui-là, depuis un moment, mais en vrai c'est con parce que oui, il est excellent aussi).

Note donnée au disque :       
Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

Va falloir que j'investisse dans la deluxe, oui. Il y a des modif sur le rendu de l'album, quelqu'un sait?

Note donnée au disque :       
Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Vient d'être réédité en version double digipack avec en bonus un live de 1987 au Fri-Son

E. Jumbo Envoyez un message privé àE. Jumbo

Derrière le côté très "terrestre" de la musique, comme le dit Twilight, il y a un aspect plus aérien voire atmosphérique vraiment génial, ça rend super bien sous un ciel uniformément gris et orageux. Ça vaut presque même le coup de risque de se faire foudroyer (on peut se faire foudroyer à cause d'un lecteur mp3 ?).

Note donnée au disque :       
empreznor Envoyez un message privé àempreznor

et la derniere piste, presque du rap indus. Je remonte d'une boule, en fait le ressenti est hautement dependant de mon humeur

Note donnée au disque :