Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDemoncy › Black Star Gnosis

Demoncy › Black Star Gnosis

cd • 9 titres • 34:39 min

  • 1Across the Setian Planes04:16
  • 2Ipsissimus of Shadows03:08
  • 3Black Star Gnosis04:09
  • 4Cosmic Curse Invocation04:31
  • 5Syzygy of Unholy Trinity04:07
  • 6De Mysterium Noctis03:03
  • 7Performing the Ceremonies of Tragedy03:37
  • 8Cosmic Curse Expulsion03:41
  • 9Occultation of Typhon04:07

informations

Sorti en cd, cassette, vinyle, fichiers numériques.

chronique

Philosophie Magazine, le magazine préféré des salles d'attente titrait dernièrement : "Y a-t-il des bons et des méchants ?". Comme dirait le sage helvète, en ce qui concerne Demoncy : "la question, elle est vite répondue". Après, je me base seulement sur leur musique, sans doute les personnes aux manettes de ce désormais vieux et toujours aussi malfaisant groupe de black metal américain sont des personnes très gentilles, pas du tout méchantes. Je me base seulement sur leur musique je sais, je sais qu'on peut différencier une oeuvre de son producteur. Ou pas ? Parce que franchement, moi, quand je me base sur la musique de Demoncy je vois des suppôts de Satan tout entier acquis à une cause qui personnellement me dépasse, mais qui révèle une dose de rituel extrêmement nocif, on se les imagine encapuchonné mais à poil, plein de boudin la figure à bouffer de la cendre d'os de chats noirs au fond d'une cave qui ouvre sur des salles titanesques où mugissent au loin des vaches cochons-chèvres bioniques, immortelles et assoiffés d'eau à fort taux de magnésium. A l'instar d'autres groupes américains abominables comme Nightbringer ou Profanatica, les cintrés aux commandes savent poser des ambiances extrêmement malsaines et hypnotiques, ce qui m'amène à dire que pour servir le grand bouc qui bêle dans l'espace intersidéral au delà du temps et de l'entendement, il faut quand même se laisser bercer, laisser la volonté se poser devant la barrière de la moralité, du bon sens, et de l'instinct de survie. Donc formellement, oui, on a de grandes plages de blasts vaporeux et de riffs traditionnels très étirés, accompagné de râles de gargouille particulièrement méprisants, crachant bave acide sur oreille consentante. Comme quoi, souffrir, prendre du plaisir, c'est relatif. Ces grandes plages répétitives de mélodies circulaires, envoutantes et sanglantes sont ponctuées de plages ambiantes comme si on assistait à une réunion de tous les Quasimodo de toutes les plus flippantes cathédrales d'Europe occidentale : ding dang dong ! Dites donc ! Un album sombre, et sombre, comme nous le dit la pochette, avec un super son, une ambiance pas du tout appropriée pour la reproduction humaine ni pour quelque action "gentille" que ce soit, désolé philosophie magazine, je crois que certains médias ne pourront jamais franchir le pas du sympathique, venez voir, on a même un site web qui parle que de groupes comme ça, il s'appelle : guts of darkness !

note       Publiée le vendredi 8 décembre 2023

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Black Star Gnosis" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Black Star Gnosis".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Black Star Gnosis".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Black Star Gnosis".

Etienne20399 Envoyez un message privé àEtienne20399

Noir et Occulte Ce groupe ne decoit jamais Ca et le dernier Profanatica justement trusterons les bonnes place quand il faudra faire le top des albums de l'année entre la dinde et le champagne

Note donnée au disque :