Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJacquy Bitch › Frustration

Jacquy Bitch › Frustration

k7 • 12 titres

  • 1L'âme violée
  • 2Fuir ou mentir
  • 3My friend
  • 4Cimetières des anges
  • 5Rêve éternel
  • 6L'adieu
  • 7Combat éternel
  • 8Poltergeist
  • 9Frustration
  • 10Délires & souffrances
  • 11Souvenir d'un cauchemar
  • 12Le long voyage

informations

line up

Jacquy Bitch (chant, musique)

chronique

Hélas, les deux premiers Jacquy Bitch n’existent qu’en format K7 et mes rêves de les voir réédités en un beau double cd (même simple, je ne suis pas gourmand) ne va probablement pas se réaliser cette année non plus. On comprend aussi qu’il ne soit pas évident pour certains artistes d’investir de l’énergie à retravailler des vieilles choses alors que leur agenda déborde de nouvelles idées. Toujours est-il que j’aime beaucoup ‘Frustration’. Pour une raison toute simple, le batcave de Jacquy s’inscrit alors en pleine continuation de Neva, projet culte de chez culte largement sous-estimé dans l’Hexagone (encore un ? Tiens ?!?): boîte, synthés crachotants, quelques mélodies de guitare bien senties et ce chant possédé, presque criard parfois, typique du monsieur. Pas réellement de structure conventionnelle couplet/refrain, plutôt une forme de new wave tribale construite autour de la boîte à rythmes débitant ses rythmes comme un tam-tam passé à l’accélérateur et du chant, lui aussi parfois malmené par les effets, chaman acidifié d’un âge révolu qui n’a pourtant pas encore craché tout son charbon. On réalise aussi le potentiel expérimental de ces compositions, coincé entre le synth-punk des Screamers et le cabaret macabre des Virgin Prunes, duquel Jacquy parvient à extraire une identité propre, reconnaissable d’emblée. Peu d’éléments mais chacun est à sa place et exploité comme il devrait, preuve que quand on a des idées, nul besoin d’une armada de matériel. Evidemment, au regard des productions du Français aujourd’hui, certain(e)s trouveront peut-être ces son vieillis car de fait, ‘Frustration’ compile des morceaux écrits entre 83 et 89. Ce n’est pas mon cas, je goûte comme à l’époque ces atmosphères spéciales, finalement plutôt uniques en leur genre. L’unique frustration de mon côté, je le redis, c’est que ces travaux ne soient pas réédités.

note       Publiée le dimanche 3 décembre 2023

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

Neva - Fausse conscience

Neva
Fausse conscience

The Screamers - In a better world

The Screamers
In a better world

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Frustration" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Frustration".

    notes

    Note moyenne        2 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Frustration".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Frustration".

    ProgPsychIndus Envoyez un message privé àProgPsychIndus

    J'avais acheté cette k7 a sa sortie, désormais j'ai du mal avec sa voix, même si j'ai un sentiment très nostalgique avec lui et Neva.

    Richard Envoyez un message privé àRichard

    Classique de chez classique. Jacquy Bitch semble littéralement inusable. Son nouveau titre, le bien nommé 'Il revient' vient de sortir il y a deux-trois jours.

    Note donnée au disque :