Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAeon Sable › Aequinoctium

Aeon Sable › Aequinoctium

cd • 5 titres

  • 1... Aequinoctium
  • 2Tenfifteen
  • 3Secret flower
  • 4Long road out of hell (Stormed)
  • 5Drawing circles square ...

informations

Mars-août 2013.

line up

Nino Sable, Din-Tah Aeon

chronique

Solar Lodge est un label pointilleux cherchant à incarner une image mystique particulière, ils ne signent donc pas n’importe qui, préférant une écurie peu fournie mais haute en qualité. Aeon Sable en font partie depuis 2014. Eux aussi pratiquent un goth rock inspiré par les Fields of the Nephilim mais en ce qui les concerne, de très loin. Leur musique est en effet claire, cristalline même parfois plutôt que froide, ce qui n’empêche nullement quelques riffs acérés de-ci de-là. Il en va de même pour le chant, la voix de Nino Sable est douce, presque apaisante, il ne cherche pas spécialement à la faire sonner autrement. On devine à certaines intonations qu’il pourrait descendre dans les graves mais il en s’en abstient et c’est fort bien. Le groupe sait faire fonctionner ces différents éléments en créant des titres soigneusement arrangés, relativement longs et riches, dans lesquels ils alternent volontiers passages dépouillés à la rythmique, refrains épiques, attaques de riffs, instants planants. Ce mini est une excellente manière de se familiariser avec leur étrange mysticisme nocturne. Il démarre très fort par le court mais excellent …’Aequinoctium’ aux ambiances arabisantes (percussions idoines, riffs orientaux, récitation en latin du plus bel effet), suivi du non moins méritant ‘Tenfifteen’. Le titre démarre de manière classique avec les arpèges goth rock traditionnelles, quelques riffs plus appuyés, puis soudain les guitares stoppent, seule poursuit la rythmique avant que le chant ne se mette en place. C’est presque pop, beau, déstabilisant, nocturne pourtant et soudain, les guitares reprennent avec un beau thème épique et sobre, très émouvant, qui gagne encore en intensité quand le chant s’en mêle. Les compositions de Aeon Sable sont insidieuses, ciselées dans le moindre détail d’une production propre laissant planer une aura étrangement belle et triste autour des chansons. Je reste admiratif du talent à faire évoluer des morceaux sur presque 9 minutes sans dégager le moindre ennui. Chaque souffle, chaque silence, chaque lancée électrique parait mesurée. Là où la musique de Merciful Nuns évoque l’espace et sa noirceur jais, celle de Aeon Sable est terrestre, de celle qui contemple ce même vide sombre mais depuis notre planète. Fort et addictif, ce mini a un goût de reviens-y tant cette drôle de douceur triste qui l’emplit éveille des échos en nous. Il y a quelque chose de la fragilité humaine qui transparait dans le chant de Nino Sable (ce mec est très doué), un élément perçant que certains aboyeurs du style ne parviennent pas à transmettre. Même certains moments saturés d’électricité (‘Drawing cercles square’) ne troublent pas cette impression d’élévation de l’âme, à l’image des quelques notes de piano finales égarées sous les étoiles. Un disque magnifique et une expérience sensorielle, spirituelle, de même…

note       Publiée le mercredi 29 novembre 2023

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

Fields Of The Nephilim - The Nephilim

Fields Of The Nephilim
The Nephilim

Poetry Of Shadows - Spheres of knowledge

Poetry Of Shadows
Spheres of knowledge

Soror Dolorosa - Apollo

Soror Dolorosa
Apollo

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Aequinoctium" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Aequinoctium".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Aequinoctium".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Aequinoctium".

Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

La même chose ! Je cherche la légèreté et grâce qui transportent cet EP, sans succès... J'en retrouve des bribes sur Kvltan XI des Merciful Nuns par contre, ce qui me fait dire que je dois me pencher plus avant sur leur cas.

Note donnée au disque :       
allobroge Envoyez un message privé àallobroge

Merveilleux maxi effectivement, et j’ai écouté l’anthologie / Best of dans la foulée. Et là c’est le drame, les grattes qui frôlaient déjà dangereusement le métal mais de pertinente façon, y plongent tête la première, quel gâchis ! 😀

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

J'en suis un peu à la même ^^

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

C'est pas possible, je n'en sors plus.

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo  born to gulo est en ligne !

Tu parles, du 6 ans tout au plus, par d'ex-microbrasseurs qui se mettent au whisky la fleur au fusil.

Note donnée au disque :