Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIsataii › In vein of the ancestors

Isataii › In vein of the ancestors

cd • 9 titres

  • 1Wagons in flames
  • 2Skinwalker
  • 3Vangeance
  • 4Destroy the missions
  • 5Dark witch
  • 6Sickness is life (The second coming)
  • 7Ghost warrior
  • 8Shades of tragedy
  • 9Ancestral powers (bonus track)

informations

line up

Wvlfgar

chronique

  • black metal amérindien

De duo de black metal traditionnel, Isataii s’est réduit à un one-man band qui, du coup, a réorienté la philosophie et les thématiques vers ses racines amérindiennes. Le projet s’inscrit dans une veine guerrière au travers d’un black metal assez cru évoquant des aspects occultes de la culture tribale ainsi que des velléités de vengeance contre l’implantation blanche en terre amérindienne. L’album s’ouvre sur un extrait de danse commanche avec chants rituels avant que le black ne déboule au galop (ça tombe bien, il est question d’attaque de convoi). La voix peu chantée est mixée en avant, la musique occupant le second plan de manière assez bloc. De fait, le style de de Isataii est peu nuancé, c’est au fur et à mesure des écoutes qu’il livre ses secrets; nul doute que les origines en remontent à des formations telles que Bathory, Hellhammer, Venom même dans une certaine mesure. Le jeu est rapide tout en double pédale et blasts, avec balayage nerveux niveau gratte. ‘In the vein of the ancestors’ exhale une atmosphère de cavalcade et de destruction, peu d’espace pour reprendre son souffle, peu de breaks, de changements de thème, quelques compositions faisant exception, ainsi ‘Dark witch’ plus riche, avec des passages purement rythmiques, quelques riffs désolés de bon aloi, idem pour ‘Ghost warrior’; ‘Shades of tragedy’ débute même avec un jeu de batterie moins usuel, avec un martèlement des toms plus lent et tribal. Comme je l’écrivais plus haut, la séduction est immédiate mais le pouvoir du disque se diffuse tel un poison au fur et à mesure des écoutes. Rien de pur, rien de clair, tout est vicié, comme un ciel d’après bataille empli d’odeurs de poudre, de bois brûlé, de sang et de poussière. Pour ma part, cette focalisation sur les thèmes amérindiens rend le projet plus consistant, moins banal que sur les essais précédents. Pour peu que l’on soit en mesure de soutenir le regard de ce magma noir, des nuances s’y révéleront. Pour autant, je trouve que le cd mérite de s’écouter comme un tout pour pleinement s’imprégner de cette atmosphère guerrière presque mystique. Les visions de Crazy Horse seraient-elles en train de se réaliser ? ‘The red nation shall rise again and it shall be a blessing for a sick world.’

note       Publiée le vendredi 27 octobre 2023

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

Pan-Amerikan Native Front - Tecumseh's war

Pan-Amerikan Native Front
Tecumseh's war

Hellhammer (suisse) - Apocalyptic raids 1990 A.D.

Hellhammer (suisse)
Apocalyptic raids 1990 A.D.

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "In vein of the ancestors" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "In vein of the ancestors".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "In vein of the ancestors".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "In vein of the ancestors".

azfazz Envoyez un message privé àazfazz

Je ne connaissais pas, la première écoute ne m'a pas déplu ! L'album aurait peut-être gagné à être raccourci d'un titre ou deux vers le milieu, mais le début est bien tonitruant et les derniers titres sont les plus intéressants. Le côté tribal est discret et subtil. Merci pour la découverte !