Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGorgoroth › Instinctus bestialis

Gorgoroth › Instinctus bestialis

cd • 8 titres • 31:15 min

  • 1Radix malorum03:13
  • 2Dionysian rite04:05
  • 3Ad omnipotens aeterne diabolus05:44
  • 4Come night02:40
  • 5Burn in his light04:01
  • 6Rage04:02
  • 7Kala brahman05:22
  • 8Awakening02:06

informations

Enregistré au Monolith Studio entre 2012 et 2014

line up

Tomas Asklund (batterie), Atterigner (chant), Infernus (guitares), Frank Watkins (basse)

Musiciens additionnels : Typhos (guitares [6]), Chris Cannella (guitares [5]), Fábio Zperandio (guitares [5])

chronique

Lors de la scission Gorgoroth/God Seed il y a une quinzaine d'années, on aurait pu croire que c'en était la fin de Gorgoroth vu qu'Infernus ne composait quasiment plus rien pour son groupe depuis un bon paquet d'années. Il avait bien sorti dès la fin du procès un nouvel album, "Quantos possunt ad satanitatem trahunt", fait à la va-vite annonçant le retour de Pest en grande pompe, pour un résultat particulièrement mauvais. Par la suite, il avait trouvé bon l'idée de ré-enregistrer l'album le plus emblématique de Gorgoroth, "Under the sign of hell". Pour tout vous avouer, je n'ai même pas cherché à l'écouter tant j'ai trouvé l'idée bizarre et peu intéressante. Et depuis, pas grand chose. Et puis, en 2015, voilà qu'il décide de sortir un nouvel album, cet "Instinctus bestialis". A l'époque, je n'avais pas cherché non plus à m'y intéresser vu le niveau du groupe à l'époque. Heureusement qu'en live, avec l'aide au chant de son pote Hoest de Taake, ça sent toujours le souffre ! Mais concernant le studio, j'avais laissé tomber. Mais voilà, récemment, j'ai décidé de lui donner une chance. Il reprend la base rythmique de son nouveau groupe, Tomas Asklund et Frank Watkins (qui décédera hélas quelques mois plus tard), et y ajoute au chant un illustre inconnu, un certain Stefan Todorovic aka Atteringer, serbe de son état. Le résultat est donc cet album d'un peu plus de 30 minutes, le format classique d'un disque de Gorgoroth. Étonnamment j'ai envie de dire, le résultat est plutôt bon. Je ne m'attendais à rien de cet album, mais au final, il y a de bonnes idées. Certes, on oublie le son de scie-sauteuse de la guitare, mais l'agressivité est bien présente. On se retrouve avec un disque de black metal norvégien assez classique et bien réalisé avec de bons riffs et des compos bien catchy. Le chant me fait penser à celui de Dark Funeral (d'ailleurs on retrouve en guest Typhos, l'ancien guitariste du groupe suédois), bien ample et démoniaque. Il y a de bons breaks avec d'excellentes parties lourdes. C'est vraiment là que l'album se fait le plus efficace. On a quelques bonnes parties de up-tempos bien agressives et virulentes même si cela n'atteint pas l'agression sonore des années 90. L'album s'écoute très facilement et je m'étonne à le fredonner par moment. Il y a de bonnes mélodies à la guitare avec l'aide de quelques invités. Je dirais que Gorgoroth évolue doucement. On continue de bien entendre le style typique de Gorgoroth avec des riffs acérés et crus mais sur une musique plus variées et moins axée sur l'agression pure. Il y a de nombreux arpèges typiques du black metal norvégien traditionnel. Alors que je pensais Infernus complètement fini, il nous sort là un disque honnête qui maintient la légende vivante. Il s'agit pour moi du meilleur album depuis "Twilight of the idols - In conspiracy with Satan". Finalement, je préfère cela à un nouvel album d'agression pure mais stérile et sans accroche. Maintenant, en 2023, cela fait huit ans que le disque est sorti et depuis, c'est le calme plat niveau sorties studio. On a bien vu quelques fois Gorgoroth sur scène, mais c'est tout. Il va falloir se contenter de cela. "Instinctus bestialis" reste un album correct et c'est déjà pas si mal en comparaison avec leurs précédents albums.

note       Publiée le dimanche 17 septembre 2023

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Instinctus bestialis" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Instinctus bestialis".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Instinctus bestialis".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Instinctus bestialis".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Jamais osé, toujours pensé que l'extravagance s'était barrée avec les deux démissionnaires.

Cinabre Envoyez un message privé àCinabre
avatar

Incipit Satan avec un chanteur de beumeu bien caverneux comme il faut. Pas déplaisant. T'en penses quelque chose Gulo? Je me dis que ça serait de la bonne came pour tes oreilles... comme si Godflesh avait fait un gosse emo à Anaal Nathraak.

Message édité le 21-09-2023 à 16:19 par Cinabre

Note donnée au disque :       
Etienne20399 Envoyez un message privé àEtienne20399

Sinon a écouter : Terrorhammer le groupe du dit Atteringer (il n'y est pas resté Longtemps malheureusement)

Message édité le 17-09-2023 à 22:57 par Etienne20399