Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMisþyrming › Með hamri

Misþyrming › Með hamri

cd • 6 titres • 43:31 min

  • 1Með hamri06:27
  • 2Með harmi08:10
  • 3Engin miskunn08:20
  • 4Engin vorkunn07:13
  • 5Blóðhefnd03:29
  • 6Aftaka09:52

informations

Enregistré aux studios Sýrland et Gryfjan de mars à juillet 2022

line up

D.G. (chant, guitares, piano, claviers), G.E. (basse, chant), T.Í. (guitares, chant), M.S. (batterie)

chronique

  • poisseux et opaque

Mine de rien, les Islandais de Misþyrming font leur chemin, petit à petit, album après album. Les voilà qui nous sortent en cette fin d'année 2022 leur troisième album, intitulé "Með hamri", après deux albums possédant déjà une noirceur abyssale. On sait que les artistes islandais possèdent une aura particulière, un son et une manière de composer bien à eux. Misþyrming ne fait pas défaut à ce constat. Ils possèdent une personnalité bien trempée et un style unique. Et cela ne leur empêche pas d'utiliser leurs inspirations et de les incorporer dans leur univers. Parce que c'est totalement le cas ici. Les Islandais ont beaucoup écouté Funeral Mist, c'est une certitude. On le savait déjà car il y a quelques années, alors qu'ils partageaient l'affiche avec Marduk sur un festival en Norvège, ils avaient invité Mortuus/Arioch, le chanteur de Marduk et maître à penser de Funeral Mist à interpréter avec eux sur scène un morceau du Suédois, "Funeral Mist" justement. Et là, en 2022, ce troisième album du combo de Reykjavik est presque un hommage au groupe solo d'Arioch tellement les similarités sont présentes. Et au-delà d'un hommage ici, "Með hamri" reste un véritable album de Misþyrming, avec l'ADN du groupe bien présent. On retrouve cette même noirceur, ce son sourd et opaque, tel un torrent de lave qui se déverse, et toujours, oui, toujours, ces riffs de guitare cristallins surpuissants et intenses. Le deuxième morceau, "Með harmi", est un exemple parfait, bluffant de génie avec un rythme propice au headbanging et une intensité de tous les instants, un pur chef d’œuvre. Quelques plans de funeral doom font même leur apparition dans les parties les plus calmes et aériennes, me rappelant même un côté spatial à la Monolithe. Le chant est impressionnant, charismatique, prenant et majestueux. D.G. hurle, crie, déclame avec force, fermeté et conviction son dégoût, sa haine et sa rage à la face du monde, il est d'une intensité rare qui manque tellement au monde du black metal actuel et que peu réussissent à retranscrire de la sorte. Arioch fait partie de ceux-là et D.G. aussi, c'est indéniable. L'atmosphère globale de l'album reste toujours aussi inquiétante, lourde et majestueuse, même dans ses moments plus posés ou calmes, voire dramatiques comme sur "Blóðhefnd", avec claviers, piano (écoutez-moi cette magnifique intro de "Aftaka") ou chœurs d'enfants. J'ai le sentiment que Misþyrming a atteint ici un niveau supérieur de maturité et d'excellence. "Með hamri" représente pour moi un véritable chef d’œuvre de black metal, se sachant être moderne tout en gardant l'agression primaire du style, avec des compositions recherchées, originales, variées et d'une puissance cathartique jubilatoire ! L'ascension de Misþyrming est en marche. Le premier album proposait un groupe affirmé avec déjà une personnalité bien marquée. "Algleymi" confirmait avec un album plus mature, recherché et ambitieux. Là, ce dernier album enfonce le clou bien profond et c'est une réussite du début à la fin, une véritable ode à la crasse et à l'adversité dans un univers chaotique et hostile.

note       Publiée le samedi 5 août 2023

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

Funeral Mist - Hekatomb

Funeral Mist
Hekatomb

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Með hamri" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Með hamri".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Með hamri".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Með hamri".

azfazz Envoyez un message privé àazfazz

Je n'ai pas réussi à apprécier ce disque autant que "Algleymi" qui avait une personnalité bien plus marquée. ici, l'inspiration Furneral Mist est trop présente, et n'égale pas l'original...

Note donnée au disque :