Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeathhawk › Deathhawk

Deathhawk › Deathhawk

cd • 11 titres

  • 1Howling at the moon
  • 2Forced intercourse
  • 3Sleep paralysis
  • 4Fire element
  • 5Pandora's box
  • 6Photophobia
  • 7Attic
  • 8Psychopath
  • 9Mephedrome junkey
  • 10Become human
  • 11Mirrors

informations

https://sierpienrecords.bandcamp.com/album/deathhawk

line up

Jani Ledesh (batterie), Tigran Vartanyan (chant, guitare, basse)

chronique

Heu… Iromort ? Mortquoi ? Mmm… Ah ? Vous étiez là ? Oui, je réfléchissais à une traduction mais une fois encore la langue de Molière s’avère assez pauvre en liberté à ce sujet… On y parle de ‘crête iroquoise’ selon un terme historiquement peu rigoureux même s’il semble que certaines tribus aient effectivement usé de coiffures traditionnelles raidies à l’aide de graisse, de résine… En Anglais, on appelle ça un ‘mohawk’ et depuis l’avènement du punk, tout le monde connaît (même si des clichés de soldats américains de la Seconde Guerre mondiale précèdent); quant au deathhawk, ‘it’s a mohawk with atttitude’, ai-je pu lire sur la toile, définition que j’apprécie plutôt. Le deathrock étant le rejeton punk le plus direct de la famille goth, la crête est un attribut capillaire assez en vue parmi les fans et un groupe russe a même choisi d’en faire son nom. De fait, ces musiciens ont une optique se rapprochant aussi bien du deathrock hispanique avec un feeling empruntant volontiers au punch gothabilly et punk mais aussi du pur son des USA, tout dépend des titres et cela contribue à la diversité de l’album; on pourrait songer à des élèves assidus passionnés qui ont bien écouté tous les aspects du cours pour rédiger leur propre essai. On glisse d’une forme de nervosité épileptique (‘Howling at the moon’) à du plus sombre et glauque (‘Sleep paralysis’), sans oublier un peu de batcave et des hoquets punky (‘Fire element’). A lire les titres des morceaux, le groupe a travaillé soigneusement chaque option musicale pour renforcer les paroles. Bien que ce cd constitue une compilation de deux EPs, le groupement sonne si fluide qu’on pense tenir un LP conçu comme tel. Les musiciens n’éprouvent aucune difficulté à adapter leurs instruments aux différents climats, ainsi le batteur semble aussi à l’aise dans les roulemenst tribaux que dans une frappe en caisse claire, la basse parait indéboulonnable, la guitare se frotte aussi bien à des lambeaux crissants qu’à des arpèges limite hardcore, quand encore tout ça ne s’exprime pas à l’intérieur de la même pièce. Le vocaliste m’évoque une sorte de Jello Biafra gothique, épileptique, enragé, théâtral, selon les besoins. Pas toujours évident de dégotter du deathrock russe mais là on tient du beau bestiau.

note       Publiée le jeudi 29 juin 2023

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

Dead Kennedys - Fresh fruit for rotting vegetables

Dead Kennedys
Fresh fruit for rotting vegetables

Shadow Project - Shadow project

Shadow Project
Shadow project

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Deathhawk" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Deathhawk".

    notes

    Note moyenne        2 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Deathhawk".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Deathhawk".

    Richard Envoyez un message privé àRichard

    A l'ancienne. Cette compilation expose un cavalcade de titres malsains où l'on peine à reprendre son souffle. Du tout bon !

    Note donnée au disque :